Un minéralier manque de s'échouer sur le récif à Koumac

Minéralier Shiny Halo
© Tropic Maritime Images | Le Shiny Halo en Australie

Le navire en provenance de Chine dérivait vers le récif alors qu’il allait franchir les passes de Koumac. Plusieurs remorqueurs sont intervenus pour empêcher l’échouement du « Shiny Halo ». 

CM Publié le , mis à jour le

Il s’en est fallu de peu pour qu’un nouveau navire ne s’échoue sur un récif calédonien.
Il était 17 h hier (lundi) quand le minéralier « Shiny Halo » en provenance de Chine se signale en avarie totale et non maître de sa manœuvre. Il s’apprêtait alors à franchir les passes de Koumac et attendait l’arrivée du pilote maritime. 

Plusieurs remorqueurs en action

Le MRCC Nouméa a immédiatement dépêché trois remorqueurs portuaires de Koumac pour faire face au danger alors que le navire dérivait vers le récif, distant de deux nautiques (environ 3,7 km). 
L’armateur représenté par son agent maritime, a également engagé sur demande du MRCC, deux autres remorqueurs portuaires en provenance de Téoudie, ainsi qu’un remorqueur hauturier de KNS. 
Carte passe de Koumac
© Georep.nc

Arrêté à moins d'un mille du récif

Arrivés sur zone peu après 18 h 30, les trois remorqueurs de Koumac coordonnés par le pilote maritime, sont parvenus à stopper la dérive et à remorquer le minéralier alors à un nautique du récif (1,8 km). 
Le« Shiny Halo » est parvenu vers 22 h 00 au mouillage à Téoudie. À la demande de l’armateur, des inspections sont actuellement en cours pour déterminer les raisons de l’avarie et procéder au plus vite aux réparations nécessaires. 

Sébastien Royer, le directeur du MRCC, était l'invité du journal radio de Michel Voisin ce mardi midi :