L'incendie de Koumac est déclaré maîtrisé

Feu de Koumac, sécurité civile
© Sécurité civile | L'incendie de Koumac.

La sécurité civile l'annonce ce jeudi matin, les pompiers se sont rendus maîtres du feu de brousse qui sévit à Koumac depuis lundi, et qui a causé le décès d'un pompier volontaire du SIVM Nord hier soir. 

Françoise Tromeur
Publié le , mis à jour le

«Le commandant des opérations de secours se déclare maître du feu à 10 heures», c'est ce qu'annonce la sécurité civile dans un communiqué envoyé ce jeudi en fin de matinée. Alors que les soldats du feu pleuraient l'un d'entre eux, décédé hier soir après avoir été blessé sur ce même incendie de Koumac, certains d'entre eux ont continué à lutter contre le sinistre dans la soirée. Il s'agissait de préserver les maisons et les équipements situés dans le secteur de la tête du feu. 
 

Une cellule psychologique

Les opérations ont repris à 5h30, avec «l'ensemble des moyens terrestres et aériens de la DSCGR et ceux du RSMA de Koumac». Mais pas les pompiers du SIVM Nord: sous le choc après la disparition de Bertrand Pimé, qui était volontaire dans leur centre de secours, ils ont été retirés du dispositif afin de bénéficier d'un soutien psychologique mis en place par la sécurité civile. 
 

Plus de 1100 hecares brûlés

Les moyens déployés ciblent deux zones qui concentrent de nombreux points chauds subsistants, et qui ont été elles-mêmes divisées en six sous-secteurs. La surface de végétation brûlée est actuellement estimée à plus de 1100 hectares. Le plan Orsec feux de forêt de niveau 2 n'a pas été levé.