La grève continue sur la mine de Karembé

Piquet de grève Solidarité NC mine de Karembé image amateur
Sur le piquet de grève, en bord de route.

Grève toujours en cours à la mine de Karembé, à Koumac. Le mouvement lancé lundi par les employés de Minex dénonce les conditions de travail, d’hygiène et de sécurité. Une réunion entre la société et les coutumiers était prévue ce soir. Des inspecteurs de la Dimenc sont attendus demain.

Françoise Tromeur
Publié le , mis à jour le

Un cinquième jour de grève se profile, ce vendredi 18 août, pour les employé de Minex. Cette société tâcheronne pour le groupe Ballande sur la mine de Karembé, perchée entre Koumac et Kaala-Gomen. Or Solidarité NC, à l’origine du mouvement, dénonce de mauvaises conditions de travail et un manque d’aménagements concernant la sécurité et les sanitaires. Le syndicat a rencontré hier la direction. Mais les négociations ont achoppé.

«Une différenciation de traitement»

Hier toujours, les gendarmes, en qualité d’huissiers, ont constaté les problèmes d’insalubrité sur le site, relate Thierry Mayerau. Ecoutez le secrétaire général de Solidarité NC interrogé aujourd'hui.

Réunion et inspection

Une réunion est prévue ce jeudi soir à la maison commune de Karembé entre, d'un côté les coutumiers et propriétaires fonciers du secteur, de l'autre la direction de Minex. La grève devrait en tout cas se poursuivre ce vendredi.
Dans la matinée, on attend sur site deux inspecteurs de la Dimenc, la direction de l'Industrie, des mines et de l'énergie de la Nouvelle-Calédonie. Accompagnés par deux délégués du personnel de Minex, ils devraient évaluer durant deux heures l'état des installations sanitaires et des dispositifs de sécurité. 
En attendant de voir l'évolution du mouvement, ambiance avec cette vidéo amateur prise sur le piquet de grève.