Une femme traiteur en tribu

RESTAURATRICE KOUMAC
© Cédrick Wakahugneme NC1ère

Dans le cadre de la Journée Internationale de la femme, relayée mercredi 8 mars sur l'ensemble de la  Nouvelle-Calédonie, découvrez le portrait d’Alice Paeten-Whaap, une habitante de Koumac. Elle est restauratrice en tribu depuis une quinzaine d'années.

Cédrick Wakahugneme (IP) Publié le , mis à jour le

« Je suis actuellement en train de réfléchir à mon prochain buffet ». C’est comme ça, chaque fois qu’elle reçoit une commande. Alice Paeten-Whaap habite la tribu de Whanap sur la commune de Koumac. Elle exerce le métier de traiteur en tribu depuis une quinzaine d’années. « Il me faut du temps pour penser au menu mais surtout pour répondre aux exigences de mes clients », confie la sexagénaire. « La présentation est primordiale pour moi. J’utilise par exemple des feuilles de chou kanak en guise de décoration pour mes cocktails », poursuit-elle. 
 

Des plats aux goûts d’ici et d’ailleurs

Tout a commencé il y a vingt ans pour cette mère de famille, originaire de l’île de Maré. Ce métier, elle l’apprend au fil des expériences en tant qu’apprentie cuisinière au collège de Baganda à Kaala-Gomen. « J’ai appris par exemple à faire les sauces, à peser le nombre de kilos de riz ou de viande, etc.», raconte la sexagénaire, « car il ne fallait absolument pas faire de gaspillage. Nous avons eu la chance d’avoir des cuisiniers qui venaient aussi  former le personnel de l’établissement ».
 
Cinq ans plus tard, la paroisse protestante de la tribu de Whanap décide au sein de l’association « Eika » de créer un espace traiteur. Alice relève le défi. Au fil des années, elle s’améliore et se fait connaître auprès des publics, des institutions et des associations. « Pour la confection de mes plats et autres hors-d’œuvre de dégustation » indique-t-elle, « je m’inspire de mes voyages au Vanuatu, à Fidji, en Australie et j’utilise surtout nos produits locaux ». Lorsqu’elle a de grosses commandes, elle fait appel à l’ensemble des femmes et des hommes de la tribu pour l’aider. 
 

Toujours réaliser ses rêves

Alice Paeten-Whaap n’aime pas se dire professionnelle. Elle est plutôt une passionnée de la bonne cuisine. Son plus gros contrat reste le raid de la province Nord, avec un menu composé spécialement pour 800 personnes. Dans la région, elle s’est fait un bon carnet d’adresses. Une femme d’exception, mère de famille très dynamique, qui n’hésite pas à encourager les plus jeunes à réaliser leurs rêves. « Il faut toujours avoir de la volonté pour réaliser ses rêves », confie-t-elle, en concluant, « J’ai réalisé mon rêve. J’adore faire la cuisine. Mais ce qui me plaît plus que tout, c’est d’entendre mes enfants me féliciter sur mes bons petits plats ».