Dispensaires fermés : l'exaspération et l'inquiétude des habitants de Kouaoua

Kouaoua : le dispensaire

Troisième journée de fermeture pour les dispensaires de Kouaoua et de Ouégoa. Celui de Canala est quant à lui fermé depuis lundi, et ce, jusqu'à nouvel ordre. La province Nord est à l'origine de ces fermetures, «en raison des incivilités commises à l’égard des biens et des agents».

Nadine Goapana avec Marguerite Poigoune Publié le

Une fois de plus, une fois de trop, le dispensaire de Kouaoua n'assure que les urgences et ce jusqu'à nouvel ordre. La province Nord, en charge des 18 centres médico sociaux a pris la décision d'en fermer trois : Kouaoua, Ouégoa et Canala. En cause : les vols récurrents chez le personnel médical.

La population prise en otage 
Ces fermetures pénalisent, au premier chef, les habitants de la commune et notamment les plus fragiles : personnes âgées, enfants et femmes enceintes, personnes dialysées ou sous traitement.

kouaoua : le dispensaire (2)

Coût de transport supplémentaire
Certains habitants disposant d'un véhicule sont contraints de se rendre à La Foa ou à Canala pour s'assurer un suivi médical "normal". Les autres doivent payer un certain prix pour se rendre dans la commune voisine. Un coût élevé, loin d'être prévu dans le budget des ménages. C’est donc la colère, qui règne à Kouaoua,  envers les auteurs de ces actes d’incivilités.