Un tour à la laverie de Canala

Laverie de Canala
© NC la 1ère / Marguerite Poigoune | La laverie se trouve à la pépinière d'entreprises.

La commune de Canala compte une seule laverie, opérationnelle depuis 2014. Une petite entreprise qui permet à quatre sœurs originaires de Gélima de percevoir un revenu.

Marguerite Poigoune, avec F.T. Publié le , mis à jour le

Lavage, séchage et repassage, c’est le service que propose de rendre l’unique laverie de Canala. Tout en fournissant un petit revenu à plusieurs femmes originaires de la commune.

Aides

Pour ouvrir cette laverie, il y a quatre ans, les démarches ont débuté en 2010. Une idée qui s’est concrétisée grâce au soutien d’institutions. «La province nous a aidées pour prendre les machines, et la mairie aussi», décrit Raphaëlla Gélima, l’une des quatre sœurs qui portent le projet. Elle reconnaît qu’au moment de se lancer, elle ne savait pas grand’chose d’une telle activité. «Quand je suis rentrée, je ne connaissais rien des machines, de la laverie… C’est un projet qu’on a décidé comme ça et on a été visiter des laveries sur Nouméa.»

Fonctionnement

La laverie est ouverte tous les jours de la semaine et le samedi matin. Elle est tenue par les sœurs ainsi qu’une parente. «On vient le matin, on ouvre. Après, on attend que les clients viennent laisser leur linge, décrit Emy Tyuienon. On le lave toute la journée et quand c’est fini, on les appelle pour qu’ils viennent récupérer leur linge.»

Projets

La petite entreprise tend à se développer. «C’est un projet pour la population de Canala, aussi, pour aider, précise Kelly Gélima, l'une des sœurs. On a pensé à la livraison et à améliorer la laverie : acheter des nouveaux sèche-linge, plus gros, et voir si on peut prendre une voiture pour livrer.» La laverie de Canala est située dans le village, à la pépinière d’entreprises.