Un pêcheur retrouvé mort à Ouvéa

Carte d'Ouvéa
© Fond Google maps

Il n'était pas rentré chez lui jeudi soir. Signalé disparu ce matin, un pêcheur de 41 ans a été retrouvé mort un peu plus tard, à hauteur d'un îlot du Nord d'Ouvéa.

Angélique Souche et Françoise Tromeur Publié le , mis à jour le

Un homme de 41 ans a été retrouvé mort à hauteur d’un îlot du Nord d’Ouvéa, ce vendredi matin. Le pêcheur n’était pas rentré hier soir. Sa famille a signalé sa disparition et l’alerte a été donnée au MRCC à 5 heures.
 

Un large périmètre de recherches

Des recherches ont été immédiatement lancées par les habitants, et la gendarmerie a commencé une enquête à terre, relate le centre de coordination des secours en mer, qui précise: «En l'absence d'information précise sur le lieu et le moment de la disparition, une large zone de recherche [a été] délimitée par le MRCC en fonction de la dérive et du dernier bornage téléphonique connu du disparu.»
 

Pas de bateau 

Selon le communiqué envoyé vendredi après-midi, «les investigations dans cette zone, située au Nord de l'île, ont permis de découvrir, en milieu de matinée, le corps sans vie du disparu. Aucune indication ne permet, à ce stade, d'expliquer les circonstances de ce drame. Pour le moment, l'embarcation de la victime n'a pas été retrouvée.»
 

Recherches toujours en cours à Yaté

La mer semble décidément sans pitié, en ce début d’année, qui est marqué par un fort alizé. Mercredi soir, c’est à Yaté que deux hommes ont été emportés par les flots. Ils tentaient de secourir un cousin qui s’était jeté à l’eau. Jeudi matin, le corps sans vie d’un des deux malheureux a été retrouvé. Les recherches pour retrouver le deuxième habitant continuent aujourd’hui. Elles sont menées par la sécurité civile, les plongeurs de la gendarmerie et les habitants.
 

Appel à la prudence

Mercredi après-midi, c'est à Maré qu'une personne, puis plusieurs, se sont retrouvées en difficulté dans l'eau. L'épisode s'est bien terminé. Mais le MRCC insiste: «Ces drames à répétition nous rappellent que, même au bord des côtes, la mer reste dangereuse et imprévisible, et qu'il convient de rester très prudent.» Surtout avec le fort alizé qui souffle actuellement.