Les loyalistes se renvoient la responsabilité de l’échec d’une liste commune aux Loyauté

Province des îles Loyauté
© Agathe Calandreau / NC la 1ere | L'hôtel de province îles à Lifou.

En mars dernier, Calédonie Ensemble et l’Avenir en confiance avaient annoncé leur intention de présenter une liste unie le 12 mai pour les élections en Province des Iles. Mais l’union ne devrait finalement pas se faire et chacun renvoie la responsabilité sur l’autre. 

Caroline Moureaux avec Vincent Le Falher et Bernard Lassauce Publié le , mis à jour le

C’est un communiqué publié la nuit dernière qui sonne semble-t-il le glas de cette liste unique. L’Avenir en confiance y affirme que les conditions d’une liste commune n’étaient pas réunies, en attribuant la responsabilité de cet échec des négociations à Calédonie Ensemble. 
Pourtant, un accord politique avait été conclu en mars entre les deux formations, pour une candidature commune avec deux représentants de Calédonie Ensemble aux première et quatrième places, et deux représentants de l’Avenir en confiance aux deuxième et troisième places.
Aujourd’hui, cet accord semble donc caduc. L’Avenir en confiance affirme que les représentants kanak de Calédonie Ensemble aux iles Loyauté n’avaient aucun pouvoir de négociations ni de décision. "Par son attitude irresponsable, Calédonie Ensemble fait courir à la Nouvelle-Calédonie de gros risques" écrit l'Avenir en confiance qui indique qu'il "ira à ces élections, car c'est son devoir" .
Simon Loueckhote, responsable de l’Avenir en confiance aux iles Loyauté, a fait part de sa déception à Bernard Lassauce et Claude Lindor. 




Calédonie Ensemble a répondu ce jeudi par communiqué. Le parti affirme que ce qui a été contesté, c’était sa proposition de placer en deuxième et troisième position des candidats de Maré et Lifou, en prenant en compte le poids de ces deux iles dans le vote non-indépendantiste aux Loyauté.  Et il accuse à son tour L’Avenir en confiance de "prendre le risque de la désunion". "Pour répondre aux espoirs légitimes des loyaltiens non-indépendantistes", poursuit le communiqué, "nous poursuivrons notre démarche unitaire avec les soutiens d’Eugène Ukeiwe  et de Roland Nykeine, référent RPC à Lifou.
Ecoutez Jean-Eric Naxue, joint par Bernard Lassauce 

Découvrez ci-dessous les deux communiqués : 
Le reportage de Bernard Lassauce et Claude Lindor