Plus de 740 000 tonnes de marchandises transitent par le port autonome de Nouméa

Port autonome de Nouméa
© NC1ERE

Découvrez en 4 épisodes dans notre journal télé, la prise en charge d’un navire de commerce depuis son entrée dans la zone portuaire jusqu’au dédouanement des marchandises.
En 2014, 351 porte-contenairs ont accosté sur le port autonome ce qui représente 741 000 tonnes de marchandises.

Brigitte Whaap
Publié le , mis à jour le

Début de notre série ce soir lundi 21 mars consacrée aux les métiers du Port autonome. Découvrez en 4 épisodes comment se passe la prise en charge d’un navire de commerce depuis son entrée dans la zone portuaire jusqu’au dédouanement de la marchandise.
 
Dès ce soir , le premier épisode est consacré à la capitainerie et de la façon dont elle gère le trafic et la sécurité du site.
 
Demain mardi, le deuxième épisode traitera du métier d'agent de navire. Un agent qui intervient à bord des bateaux mais aussi dans la préparation du matériel embarqué ou débarqué. Dans cet épisode l'agent est une femme, la première a exercé cette profession en Nouvelle Calédonie.
 
Mercredi découvrons, les déchargements et les chargements effectués par les acconiers, des hommes qui œuvrent au bon déroulement des opérations. En 2014, 351 porte-contenairs ont accosté sur le port autonome de Nouvelle-Calédonie soit 741000 tonnes de marchandises qui ont transité sur les quais.
 
Et dans le 4ème épisode, on suivra le chemin des marchandises depuis leur déchargement sur le quai, jusqu'à leur dédouanement, le moment ou interviennent les transitaires.
Une de nos équipes a assisté à l'arrivée des bateaux accostant sur le quai de commerce, lors d'une des 3 semaines les plus chargées de 2015.
Natacha Cognard et Michel Bouilliez.

La capitainerie du port autonome de Nouméa