Plaques d’immatriculation : l’Etat sera compréhensif, mais…

CM Publié le , mis à jour le

Le Haut-Commissariat a répondu ce lundi à la demande du gouvernement. Ce dernier avait envoyé il y a deux semaines un courrier au Haut-Commissaire pour lui demander de faire preuve d’indulgence pour les automobilistes qui n’auraient pas encore changé leurs plaques minéralogiques pour se conformer à la nouvelle réglementation, et ce durant trois mois. En effet, la date butoir pour circuler avec des plaques avec numéros noirs sur fond blanc était fixée au 9 mars mais un délai avait été demandé suite à la pénurie des dites plaques en Calédonie. 
Le Haut-Commissaire indique donc ce lundi qu’il a « donné pour instructions aux forces de police et de gendarmerie d’agir avec discernement. »
« Cependant », prévient le communiqué, « les infractions pour défaut de plaques, plaques d’immatriculation illisible, etc. continueront d’être relevées. » 
Le Haut-Commissariat qui incite les automobilistes à se mettre en conformité dans les plus brefs délais.