Des photos argentiques développées grâce... au kava

Expo kava
© Sheïma Riahi

A l'ère du numérique, la photographie argentique tend à disparaître mais quelques irréductibles résistent. C'est le cas de Amaury Billet qui expose ses oeuvres développées à base de kava liquide.

L.A Publié le , mis à jour le

En 2019, le monde moderne ne jure plus que par le numérique et ses appareils high tech tandis que l'argentique se fait de plus en plus confidentiel. Désormais réservé à une communauté de passionnés qui y trouvent une qualité du grain inégalée, quelques photographes, nostalgiques du vintage, restent accrochés à leurs vieux appareils. A l'instar de Amaury Billey qui a parcouru la Nouvelle-Calédonie muni de son boîtier argentique. Il expose aujourd'hui, pour la première fois, ce reportage en noir et blanc. Originalité de l'initiative, l'utilisation du kava pour ses tirages. 

Le reportage de Sheïma Riahi et Cédric Michaut