Une nouvelle étude sur les roussettes

Roussettes
© NCla1ere | Des roussettes au parc forestier de Nouméa.

L’institut agronomique calédonien s’intéresse à nos roussettes, dont le nombre a diminué ces dernières années. Une étude est actuellement en cours pour estimer les effectifs et l’impact des menaces qui pèsent sur le petit mammifère volant.

Coralie Cochin (CM) Publié le , mis à jour le

Cette étude, menée par un jeune chercheur de l’IAC et de l’IRD, porte la roussette rousse et la roussette noire, deux espèces en déclin depuis plusieurs années.
 
Différents paramètres vont être analysés pour mieux comprendre l’évolution démographique du petit mammifère : les ressources alimentaires tout d’abord, mais aussi la fécondité, les chances de survie ou encore la mortalité des juvéniles.
 

Victime des prédateurs

Si leur nombre exact est difficile à estimer, l’impact de leurs prédateurs, lui, est considérable. 
Selon les estimations, les chasseurs seraient responsables de 150 000 prises à l’année et les chats de 100 000 prises.
Divers programmes de recherche ont également montré qu’en un demi-siècle, 30 % des gîtes avaient disparu. Le déclin serait fort dans le Nord mais aussi en Province des Iles.
 

Des colliers GPS

Pour mieux connaître leurs déplacements, leur consommation alimentaire et leur taux de mortalité, une cinquantaine de ces roussettes va donc être équipée de colliers GPS.
Avec un objectif final : donner des informations fiables à nos décideurs politiques pour mieux préserver le petit animal nocturne des dangers qui le guettent.