La Nouvelle-Calédonie a la conquête des touristes chinois

touristes chinois
© Gouvernement NC | La Nouvelle-Calédonie a accueilli 350 touristes chinois l'an dernier.

250 touristes chinois séjourneront bientôt en Nouvelle-Calédonie. C'est une bonne nouvelle pour l'industrie touristique calédonienne, mais également une gageure d'accueillir ces touristes d'un nouveau type.

Caroline Antic-Martin, Sheïma Riahi Publié le , mis à jour le

En janvier 2018, la Nouvelle-Calédonie accueillera pour la première fois un groupe de 250 touristes. Si ce vol charter en provenance de l’Empire du Milieu est une bonne nouvelle en soi, il reste encore quelques obstacles à franchir pour éviter que ce tourisme d’un nouveau genre tourne au casse-tête chinois. Parmi ces obstacles, la langue bien sûr. Il faut trouver des traducteurs pour accueillir et accompagner ces groupes. Les paiements aussi car les établissements bancaires vont devoir s’adapter aux moyens de paiement chinois. Il y aussi l’accès internet facile, les chinois sont très connectés.

Loin du tourisme de masse 


La Nouvelle-Calédonie souhaite également faciliter la délivrance de visas. Pour venir sur le caillou les touristes chinois doivent en effet obtenir deux visas, le premier pour se rendre au japon ou en Australie, et le second pour la Nouvelle-Calédonie. « Nous voulons exonérer le touriste chinois d’obtenir des visas pour venir en Nouvelle-Calédonie. Sur ce point, nous travaillons avec le ministère de l’Intérieur et l’Ambassadeur de France en Chine afin d’accélérer le processus », souligne Jean-Marc Mocellin, directeur général de Nouvelle-Calédonie Tourisme Point Sud. 

Autres types d’obstacles à franchir « les clichés ». Car contrairement aux idées reçues, les chinois ne sont pas forcément adeptes du tourisme de masse. « Les chinois recherchent avant tout une nouvelle destination. C’est extrêmement important pour eux d’en parler aux amis ou à la famille. On touche une clientèle haut de gamme qui est plutôt jeune ou familiale et qui voyage à travers le monde. Ici, l’environnement est préservé et il y a peu ou pas de chinois. Ce sont de gros atouts. »

9000 touristes chinois à l’horizon 2025


Une bonne nouvelle pour les commerçants calédoniens qui réfléchissent d’ores et déjà à des stratégies pour séduire cette nouvelle clientèle. « Nous pouvons par exemple mettre des affichages dans les magasins qui spécifient que nous sommes prêts à accueillir des touristes chinois. On peut aussi avoir des traducteurs qui pourront aider à la vente. Cela a déjà été fait lors d’arrivées de croisiéristes à Nouméa » affirme Frédric Pratelli, président du syndicat des commerçants de Nouvelle-Calédonie. L’an dernier, la Nouvelle-Calédonie a accueilli 350 touristes chinois. Elle espère en recevoir 9000 à l’horizon 2025.