Le musée de Nouvelle-Calédonie se prépare pour son déménagement

Conf déménagement Musée
© Alix Madec

Le 1er août prochain, les 8000 objets des collections d'art traditionnel vont débuter leur déplacement. Ils seront conservés au sein de trois docks de Païta pour la remise à neuf et l'extension du musée. Un déménagement préparé depuis près de trois ans par les équipes de l'établissement.

Alix Madec (et CM) Publié le , mis à jour le

Depuis 2015, les équipes du musée territorial sont sur le pied de guerre. Evaluation des volumes, état des collections, types d'emballages, assurances ou encore logistique, rien n'a été laissé au hasard. Pour ce qui sera le plus grand déplacement d'objets d'art traditionnels sur le territoire. 

Musée de NC
© Alix Madec | Les objets des collections sont tous étiquetés.
 

Des normes internationales

Un déménagement pour une remise à neuf chère à Marianne Tissandier, responsable des collections du musée de la Nouvelle-Calédonie.
« On va avoir la plus belle réserve du territoire parce qu’on va avoir 600 m2 de réserve aux normes internationales avec tout qui sera pris en compte, de la sécurité à la température, l’humidité… Même la pression de l’air a été définie en fonction des salles histoire de ne pas faire venir de la poussière mais qu’au contraire, la poussière soit naturellement expulsée des réserves. Et puis du mobilier idéal par rapport aux typologies d’objets qu’on a. Et comme çà va être probablement le plus gros déménagement de collection d’art en Nouvelle-Calédonie, on est à la fois excités et un peu inquiets, mais très contents de pouvoir bénéficier d’un écrin pour ces réserves qui sera particulièrement magnifique ». 
Didier Poidyaliwane, membre du gouvernement en charge de la culture est revenu au micro de Franck vergès sur cet important chantier 
 

Respect de l’environnement

Un déménagement d'envergure pour un projet de rénovation et d'extension qui devrait bénéficier du label chantier vert de la Chambre de Commerce et d'Industrie. Panneaux photovoltaïques, arrosage des jardins à partir de récupération des eaux pluviales et ventilation naturelle, tout a été mis en œuvre pour favoriser le respect de l'environnement. Abdelaziz Djemil, directeur adjoint de la direction des achats du patrimoine et des moyens du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie.
« On a choisi de s’impliquer dans ce référentiel et d’imposer et de travailler avec l’ensemble des constructeurs qui travailleront sur ce dossier pour qu’ils respectent toutes les règles de ce chantier vert et on ira chercher la certification adéquate ».  
En attendant la réouverture au public du MUZ, prévue pour début 2022, certaines œuvres pourront être retrouvées au sein d'une exposition itinérante sur l'ensemble du territoire. Des jardins externalisés devraient également prendre place du côté de Nouville.
Vous pouvez aussi toujours admirer une partie des collections en ligne. 

Découvrez ci-dessous quelques images du futur musée