Martine Cornaille quittera la présidence d’EPLP en 2019 pour la politique

Martine Cornaille août 2017
© NC 1ère/Michel Bouilliez

Elle l’a annoncé ce jeudi matin sur notre antenne radio où elle était l’invitée de la matinale avec Thierry Belmont. Elle veut se lancer en politique.

CM Publié le , mis à jour le

Martine Cornaille  a prévenu l’association lors du conseil d’administration d’EPLP mardi, elle ne sera plus présidente de l’association en 2019. Après des années de combat, elle a décidé de laisser la place. 
Mais la lutte n’est pas finie pour autant pour Martine Cornaille qui entend entrer dans l’arène politique. Elle veut se présenter aux élections provinciales de l’an prochain. 
« Je vais voir ce que l’écologie pèse en Nouvelle-Calédonie » a expliqué Martine Cornaille. 
 

Un nouveau mouvement politique

Martine Cornaille entend créer « un nouveau groupe politique indépendant, pour que vive l’écologie ».
« Soit nous serons élus, et donc nous aurons une légitimité, plus forte que la légitimité associative puisqu’on voit bien qu’on ne pèse rien. Soit je ne serai pas élue, et à ce moment là, j’aurais toutes les bonnes raisons de rester à cultiver mon jardin. »
 

Politique de la chaise vide

Lors de la réunion de son conseil d’administration ce mardi, EPLP a décidé de pratiquer la politique de la chaise vide dans tous les conseils d’administration où elle est représentée pour dénoncer, comme l’a dit Nicolas Hulot,  le poids des lobbies dans le cercle du pouvoir.