Les libéraux de santé exigent de la Cafat des explications

Chiffres de la Cafat et du Ruamm vus par les libéraux de santé, 18 mai 2018
© NC la 1ère / Sylvie Hmeun | Les représentants des professionnels libéraux de la santé ont fait part de leur effarement ce matin.

En désaccord avec les chiffres produits par la Cafat dans le cadre du plan Do Kamo, les médecins libéraux dénoncent des incohérences. Ils réclament une expertise indépendante pour faire la lumière sur les causes de la crise que connaît le Ruamm.

Karine Arroyo, Jeannette Peteisi et Sylvie Hmeun, avec F.T. Publié le , mis à jour le

A la question «Y a-t-il un pilote dans l’avion Cafat?», les libéraux répondent à l’unanimité «non!». Après deux ans et demi de réunions au gouvernement pour trouver des solutions pérennes, ils estiment que le plan Do Kamo n’en retient quasiment aucune.

Décorticage

Dans la foulée, les professionnels de santé ont donc décortiqué les rapports d’activité de la Cafat. Le résultat de ce décryptage est confondant, ont-ils exposé ce matin. Leur porte-parole, le docteur Philippe Rouvreau, a donné des exemples à Karine Arroyo et Sylvie Hmeun.

Le rapport de l'Igas attendu en juin

Mode de gestion obsolète, absence de cohérence dans les chiffres, manque d’action concertée… L’Inspection générale des affaires sociales, dont le rapport est attendu pour juin, pointerait également ces dysfonctionnements.

«Proprement révolutionnaire»

«Les professionnels de santé, tous secteurs confondus, ont plutôt bien travaillé. C'est-dire que l'état de santé des Calédoniens est conforme à ce qu'on est en droit d'attendre. On est à peu près au niveau d'un pays de l'OCDE. Le niveau de financement est suffisant. Il n'y a pas besoin de rajouter des finances, il y a juste à piloter correctement ces financements», retient le Dr Rouvreau après «une première présentation» des «premières conclusions» de l'Igas. Et d'ajouter: «Ce qui nous a été présenté est proprement révolutionnaire.»

Un diagnostic indépendant

Ce que demandent les professionnels de santé? Une expertise indépendante concernant la Cafat ainsi que l’Agence sanitaire est sociale. Une sorte de diagnostic, avant traitement.

Le reportage de Jeannette Peteisi.