Les professionnels du tatouage et du piercing encadrés par une réglementation

Tatouages
© Polynésie 1ère

La réglementation relative aux tatouages et piercings entrera en vigueur le 1er juillet de cette année. 
De quoi imposer aux professionnels des règles strictes d'hygiène et de sécurité.    

N.C. Publié le , mis à jour le

La réglementation sera effective le 1er juillet 2016

Attendue par l’ensemble des spécialistes de la profession, "la réglementation relative aux activités de tatouage, piercing (y compris des oreilles) et de maquillage permanent entrera en vigueur le 1er juillet en Nouvelle-Calédonie. De quoi respecter toutes les conditions d’hygiène et de sécurité nécessaires à la protection des calédoniens."
Les professionnels devront désormais déclarer leur activité auprès de la Direction des Affaires Sanitaires et Sociales puis ils suivront une formation sur l’hygiène d’une durée comprises entre 4 et 21 h, selon les techniques utilisées. A l'issue de cette formation obligatoire, une attestation leur sera délivrée, elle devra être réactualisée chaque année.

Des contrôles accrus

Face aux mauvaises pratiques et aux risques sanitaires importants, la DASS se montrera désormais intransigeante.
"Pour garantir le respect de ces nouvelles règles, des contrôles d’inspection seront menés inopinément par des agents de la DASS (médecins,pharmaciens, infirmières).
Toutes les personnes qui exercent dans ces domaines de manière permanente ou occasionnelle ont 4 mois pour se mettre à jour.
En Nouvelle-Calédonie, on dénombre "quinze studios de tatoueurs et dix-huit salons d’esthétiques pratiquant officiellement le maquillage permanent. Six bijoutiers sont équipés pour percer les oreilles."