Les exportations du Nickel: sujet abordé au gouvernement ce matin

Energies renouvelables
© NG

Les exportations de nickel à nouveau au menu du gouvernement ce matin… Après Montagnat la semaine dernière, c’est au tour de la SLN et de Ballande, de présenter des demandes d’autorisation d’exportation à l’exécutif, vers la Chine, mais aussi vers le Japon…

Isabelle Peltier(avec N.C.) Publié le

Mardi dernier, l’exécutif a renouvelé pour une période de dix ans l’autorisation d’exportation de la société Montagnat vers son client traditionnel japonais Pamco. Le tout pour un tonnage annuel maximum de 480 000 tonnes humides, avec une teneur maximale en nickel entre 1,65% et 2%.
Ce mardi, le gouvernement examine les demandes d’autorisation d’exportation vers la Chine de la SLN et du groupe Ballande, à hauteur de 350 000 tonnes sur une période de 12 à 18 mois. Le groupe Ballande demande également le prolongement pour 5 à 10 ans de son accord avec l’aciériste japonais Sumitomo. Et la SLN souhaite exporter du minerai de qualité vers le Japon. Cette requête suscite des réserves au sein de l’exécutif, pour lequel ce minerai pourrait être valorisé en Calédonie, voire dans l’usine off-shore de Corée. Enfin, le groupe Montagnat demande à exporter des latérites pauvres vers la Chine.
L’exécutif s’est engagé à examiner les demandes d’exportation, à la condition qu’elles concernent prioritairement les producteurs d’acier – et non ceux de pig iron.
La semaine dernière, le Palika avait voté contre l’autorisation d’exportation de la société Montagnat vers son client traditionnel japonais Pamco, et Calédonie Ensemble s’était abstenu.