Les laboratoires d'analyses médicales saturés en raison de l'épidémie de dengue

DENGUE LABOS
© NC 1ère | Les analyses ont permis de confirmer 3682 cas de dengue depuis septembre 2016. Or des atteintes aux yeux sont évoquées plus souvent que les précédentes années.

Les laboratoires d'analyses médicales sont saturés dans un contexte d'épidémie de dengue, notamment après le décès jeudi d'une troisième personne, une femme de 40 ans...

K.Arroyo; C.Carawiane (IP) Publié le , mis à jour le

C'est le même scénario dans l'un des quinze laboratoires du territoire: jusqu'à 30 patients par jour arrivent avec leur ordonnance, pour savoir s'ils ont la dengue, ou non. Certains sont angoissés, après le troisième décès survenu cette semaine.

Les employés des laboratoires sont sous pression, car les patients souhaitent connaître le résultat le plus vite possible. Il s'agit de doser les globules blancs et surtout les plaquettes, puisque le virus des arboviroses - dengue, zika ou chikungunya, fait chuter le taux de plaquettes.

Le test est fait dans la journée et est très fiable. Si le taux est bas, l'hospitalisation du patient s'ensuit. Les laboratoires ne désemplissent pas depuis un mois...


Le reportage de Karine Arroyo et Carawiane Carawiane