La robe mission, un signe identitaire qui évolue

Femmes kanaks

Une réflexion sur l'évolution de la robe mission. Est elle toujours portée et comment a-t-elle traversé le temps ?

Caroline Moureaux (avec Jean-Noël Méro) Publié le , mis à jour le

Quand les premiers missionnaires sont arrivés en Nouvelle-Calédonie au 19ème siècle, ils ont été choqués par les tenues portées par les femmes Mélanésiennes. Une jupe en fibre végétale et la poitrine nue, une vision qui n'était pas du goût de ces hommes d'église.
Avec l'évangélisation est donc arrivée la robe mission, imposée comme son nom l'indique par les missionnaires.
Au fil du temps, les femmes kanak se sont appropriées ce vêtement jusqu'à en faire un signe identitaire et même parfois politique.
Aujourd'hui, la robe mission évolue, se modernise, et s'adapte au mode de vie des jeunes filles qui la délaissent souvent pour des tenues plus internationales.

Comment a évolué la robe mission ? Rencontre avec des femmes politiques, commerçantes ou stylistes.

Le reportage dans le Nord de Jean Noel MERO