La journée de la femme au musée

Musée de la Nouvelle-Calédonie. Extérieur
© Musée de la Nouvelle-Calédonie

Le musée de la Nouvelle-Calédonie organisait hier une journée consacrée aux femmes sur le thème : « Que serait-il sans elle et vice-versa ? »… Ou comment l’homme et la femme se complètent dans les mondes traditionnel et contemporain.

Malia Noukouan (avec CM) Publié le , mis à jour le

Le public a pu découvrir des hommes occupant des métiers taillés pour les filles… et vice-versa ! Avec des ateliers, des animations et des concours organisés en partenariat avec l’association des Amis du Musée.
Des talents, deux styles différents autour d’un même défilé. D’un côté, Annie Diéméné revisite la robe traditionnelle, de l’autre Gauthier Rigoulot met en lumière ses créations plus modernes. Les deux stylistes ont combiné leurs belles créations avec un objectif : casser les stéréotypes et démontrer que la femme est aussi capable que l’homme…et vice-versa.

Gauthier Rigoulot au micro de Malia Noukouan

 

ITW Gauthier Rigoulot

Musée de la NC Robes
© ALAM-NC | Les robes d'Annie Diéméné et Gauthier Rigoulot

Autre exemple, avec la confection de monnaies kanak. Exclusivement réservée aux hommes autrefois, cette monnaie d’échange est aujourd’hui réalisée par quelques femmes.

Yvonne Sahilé, originaire de Hienghène, est l’une des rares femmes à pratiquer.

 

itw Yvonne Sahilé

Musée de la NC monnaie kanak
© ALAM-NC

Projection de films, prestations musicales et danses ont rythmé la journée. Avec notamment une visite guidée de la société traditionnelle kanak axée sur différents objets en lien avec la femme.

Une véritable découverte pour Patricia.

 

Itw Patricia Musée NC


Et si les métiers d’hommes tendent à se féminiser et vice-versa, on est encore loin de l’égalité parfaite. C’est le sentiment des acteurs et visiteurs de cette journée au musée.