L’ISD de Gadji ne pollue pas estime l’enquête

ISD Gadji vue du ciel
© NC1ere

L'affaire des cendres de Gadji  avait fait parler d'elle pendant plusieurs semaines en 2015.
Les populations des tribus voisines de l'ISD inquiètes avaient demandé une étude environnementale sur l'impact des cendres de Gadji.

Caroline Moureaux avec Brigitte Whaap Publié le , mis à jour le

L'étude a été lancée fin 2015, et les résultats ont été rendus publics il y a quelques jours. Des résultats qui inquiètent les habitants.

Le reportage de Brigitte Whaap et Claude Lindor

 

 
Vincent Mary
© NC1ere | Vincent Mary invité du JT du 31 mai 2016

 

Vincent Mary, le Chef du service des impacts environnementaux et des déchets à la direction de l'environnement de la province sud était l’invité du journal télévisé de NC1ere avec Gwen Quemener ce 31 mai.
Sur les traces de métaux lourds relevés sur certains coquillages ou crabes, il a rappelé que l’ISD n’était pas à l’origine de ce « bruit de fond » lié au contexte géologique de la Nouvelle-Calédonie. Les métaux sont donc bien entendu présents dans les sédiments et les animaux peuvent bio-accumuler ces métaux, c'est-à-dire qu’ils les concentrent dans leur chair.
Des concentrations relativise Vincent Mary « inférieures au seuil règlementaire, aussi bien américain qu’européen ».
ISD Gadji
© NC1ere | Les zones où des échantillons ont été prélevés pour analyses.

 

Mais selon lui, il serait tout de même intéressant de creuser dans les habitudes alimentaires des calédoniens pour vérifier qu’il n’y a pas d’autres contaminations et que la population peut manger sans danger les produits de la mer.
Vincent Mary conclut : « les résultats de l’étude montrent que l’ISD ne pollue pas, que l’installation est bien encadrée et étroitement surveillée par la province »