L'actu du Pacifique du 12 avril

breves du pacifique

L'essentiel de l'actualité dans le Pacifique

Yvan Avril avec Elodie Largenton ABC Australie Publié le , mis à jour le

Air New Zealand pas de sitôt au Vanuatu. 

La compagnie aérienne refuse de desservir Port-Vila depuis janvier dernier, pour des raisons de sécurité. La piste de l'aéroport international Bauerfield a besoin d'être entièrement rénovée. Des premiers travaux ont débuté le mois dernier, grâce à un prêt de la Banque mondiale : l'entreprise Fulton Hogan est chargée de la rénovation du revêtement de la piste. Ces travaux devraient être finis d'ici quelques jours et le Vanuatu espérait le retour des compagnies australiennes et néo-zélandaise pour le début de la haute saison touristique, le mois prochain. Mais Air New Zealand vient de faire savoir qu'elle attendrait qu'une solution durable soit trouvée, que des travaux complets soient engagés et financés. Rappelons qu'Air Vanuatu, mais aussi Fiji Airways et Solomon Airlines, notamment, continuent de desservir Port-Vila.
 
 vol d'Air New Zealand
© ABC Australie | Le dernier vol d'Air New Zealand à Port-Vila remonte au 24 janvier.

Frontière maritime

Le Timor oriental se tourne vers les Nations unies pour régler son différend avec l'Australie. Depuis des années, ce petit pays, situé au sud de l'Indonésie, conteste le tracé de sa frontière maritime avec l'Australie. L'enjeu est essentiel : il y a des réserves considérables de gaz et de pétrole dans la mer de Timor. Des réserves que se partagent les deux pays à parts égales, mais le Timor oriental estime être lésé - selon de nombreux experts, la plus grande partie des réserves se trouverait dans les eaux timoraises. Le mois dernier, des milliers de manifestants ont réclamé la fin de « l'occupation de la mer de Timor par l'Australie » devant l'ambassade australienne à Dili, la capitale du Timor oriental. Le gouvernement est-timorais demande aujourd'hui à l'Onu de jouer les médiateurs. Il faut préciser que l'Australie s'est retirée de la Convention des Nations unies sur le droit de la mer.
 

Violences faites aux femmes

Les auteurs de violences conjugales risquent désormais jusqu'à trois ans de prison aux Îles Salomon. « Ce n'est plus une question d'ordre privé, c'est un crime », se félicite Josephine Teakini, qui se bat pour le droit des femmes avec son groupe Vois Blong Mere. Elle salue aussi le soutien du Premier ministre, Manasseh Sogavare, initiateur de la réforme. Il faut maintenant que cette loi soit appliquée, souligne-t-elle. Aux Salomon, deux femmes sur trois sont victimes de violences au sein de leur foyer. 

Justice 

 En Papouasie-Nouvelle-Guinée, la police a retrouvé Joshua Kaluvia, l'un des deux hommes accusés du meurtre du demandeur d'asile Reza Barati dans le centre de rétention de l'île de Manus, en février 2014. Joshua Kaluvia, ancien travailleur de l'Armée du salut, devait comparaître devant la justice la semaine dernière, mais il s'était évadé de prison. Il a donc été retrouvé et son audience est prévue lundi prochain, le 18 avril.
 

Protéger la mer

 C'est un bon début : les pays membres des Nations unies étaient réunis, ces deux dernières semaines, pour discuter de la protection de la haute mer et des grands fonds - c'est-à-dire de 55% de la surface du globe. Ce n'était que la première étape d'un long processus, qui doit aboutir à un accord international, mais une première étape réussie, selon Elizabeth Wilson, de l'ONG américaine Pew : « Les pays s'étaient préparés, il y a eu un échange d'idées, ce n'était pas juste une cérémonie d'ouverture. »
 

Rugby à 7

Les Fidji remportent le tournoi de rugby à VII de Hong Kong. En finale, les Fidjiens ont largement battu les Néo-Zélandais, 21 à 7. Cela leur permet aussi de prendre la tête du classement mondial. De bon augure pour les Jeux olympiques - le rugby à VII fera son apparition à Rio, en août prochain.