Le journal des sports du lundi 12 mars

Cédric Do champion ceinture mondiale au Lumpinee stadium de Bangkok (11 mars 2018)
© DR | Cédric Do après sa victoire sur le ring du Lumpinee stadium.

Au sommaire, de la boxe thaï avec Cédric Do qui a décroché sa première ceinture mondiale chez les pros. Du Stand-up paddle avec Titouan Puyo vainqueur de la Sup down under en Australie. Et du football, avec la fin d'une mission technique de la fédération française.

Françoise Tromeur
Publié le

Boxe thaï

Encore une belle victoire pour le Calédonien Cédric Do. Il a décroché, samedi soir, une ceinture mondiale à Bangkok en Thaïlande. C’était chez les + de 72 kilos, contre le Turc Erhan Güngör classé sixième au stadium Lumpinee.
Le Cagou a maîtrisé de bout en bout son premier sacre chez les pros. Après un round d’observation, il a accéléré dans le deuxième round en plaçant un direct suivi d’un low kick surpuissant. Après ce coup de pied en ligne basse sur la cuisse, Cédric Do a esquivé, maintenu sa garde et varié ses coups jusqu’au quatrième round. Et au cinquième, il a su gérer son avance en tournant autour de son adversaire sans prendre de risque. Réaction de notre champion, qui revient sur son combat.

Stand-up paddle

Une nouvelle victoire, également, pour Titouan Puyo. Le Cagou a remporté samedi le  Sup down under qui s’est déroulée sur la Gold Coast, en Australie. Trois autres Calédoniens ont terminé dans le top 5 de cette compétition qui a réuni 130 participants, dont cinq femmes.
Il y avait une longue distance de treize kilomètres. Les trente meilleurs d’entre eux ont été retenus pour une deuxième longue distance, cette fois longue de dix km. Le classement s’est ensuite fait selon le cumul des deux courses.

Football

Trois cadres de la fédération française de football se trouvaient en mission technique en Nouvelle-Calédonie. C’était un souhait de la fédération locale, en accord avec le président Noël Le Graët de la FFF. Cette mission vise à réaliser un audit de l’ensemble du football calédonien. Et à voir dans quels domaines la fédération française peut apporter son aide. En complément, bien évidemment, de la Fifa et de l’OFC. Les précisions de Sylvain Grimault, le directeur adjoint pour la ligue du football Amateur, au sein de la FFF.