Le journal de campagne du dimanche 5 mai 2019

Journal de campagne du 5 mai 2019 OK
© NCla1ère

J-7 : au sommaire, les portraits de Martine Cornaille et de Rock Doui, la campagne sur le terrain et la rubrique « paroles d’électeur ».  

Caroline Moureaux avec les rédactions de NCla1ère Publié le , mis à jour le

Portrait de candidate : Martine Cornaille, tête de liste « Alliance citoyenne pour la transition, construire notre pays en Mélanésie »

Elle est connue pour son engagement  dans la protection de l’environnement et des populations, elle veut aujourd’hui porter dans l’arène politique  ces mêmes convictions. Martine Cornaille mène en Province Sud  la liste de son tout nouveau parti ACT (Alliance Citoyenne pour la Transition démocratique, écologique et solidaire).
Née Cervera en octobre 1955 dans le Nord Vaucluse, Martine Cornaille est arrivée en Calédonie à l’âge de 19 ans. Après l’Ecole Normale, elle part faire des études à l’université Pierre et Marie Curie de Jussieu, passe une licence en sciences de la nature et de la vie, puis le CAPES en SVT (Sciences de la vie et de la terre).  Elle a donc enseigné de la maternelle à la terminale dans les différents établissements de la Nouvelle-Calédonie mais aussi des Antilles et de la Métropole car mariée à un Calédonien qui s’est expatrié pour sa carrière, elle l’a suivi dans ses différentes affectations. Sur le Caillou, Martine Cornaille rejoint l’association EPLP (Ensemble pour la planète) peu de temps après sa création en septembre 2006. Sur le terrain, elle défend l’environnement, la santé publique et l’équité sociale ajoute Martine Cornaille, qui espère avoir plus de poids en politique qu’elle n’en a eu dans le milieu associatif. « On a bien sûr obtenu des succès, mais eu égard à la nécessité, ce sont des succès qui restent très marginaux. Il faut maintenant, compte tenu du contexte, mondial et calédonien, passer la vitesse supérieure et agir résolument pour la protection de l’environnement et des gens ».  
Fiche candidat Martine Cornaille
© NCla1ère
 

Portrait de candidat : Rock Doui, tête de liste « Parti Travailliste. Osons le changement »

Rock Doui est né à la tribu de Diahoué à Pouébo le 29 août 1959. Sa scolarité se fait au sein de l’enseignement catholique. Dès l’âge de 20 ans, il exerce comme maître au CEFOREP, centre de formation et de recherche pédagogique, devenu Ecole Normale de l’Enseignement Privé. Educateur  puis directeur d’internat jusqu’à 2017, date de son départ à la retraite, Rock Doui est entré jeune en politique : à l’âge de 37 ans, il est élu premier adjoint à la mairie de Pouébo sur une liste Palika. Conseiller municipal depuis 2008 sur une liste du Parti Travailliste, il est élu sous cette bannière à l’assemblée de la Province Nord en 2009. Durant les cinq ans de la mandature, il a présidé la commission Enseignement. Rock Doui est à la tête d’une association culturelle de la tribu de Diahoué et s’occupe du GDPL en lien avec le projet hydroélectrique qui se construit à la tribu de Paalo à Pouébo. Aux provinciales de 2014, il n’a pas tiré la liste du Parti Travailliste et n’a pas été réélu. Pour la dernière mandature de l’Accord de Nouméa, il est tête de liste.
Fiche candidat Rock Doui
© NCla1ère
 

La campagne sur le terrain

Hier soir, Calédonie Ensemble a tenu son meeting femmes à Nouméa. Lumières, musique et danse, soirée thème blanc, le show était au rendez-vous, sur fond de programme politique. 
Le reportage de Laura Schintu.

Une salle comble avec près de mille personnes pour le meeting de clôture, ce dimanche matin au dock socio-culturel de Païta de l'Eveil Océanien. Au programme, des danses, des débats. Le parti avait invité des personnalités de la commune (l'ancien maire et le nouveau maire). L'Eveil océanien que l'on peut voir comme un parti communautaire se veut ouvert à toutes les autres communautés du territoire. On écoute son leader Milakulo Tukumuli au micro de Patrick Nicar
 

Paroles d’électeurs : ce qu’ils attendent des élus

Karel Stanisic est agriculteur à Poya. Il souhaite que le dialogue entre loyalistes et indépendantistes se poursuive pour une Nouvelle-Calédonie en paix.
Rencontre avec Sheïma Riahi et Brigitte Whaap
 

L’agenda de campagne du lundi 6 mai

10 heures, à Ponérihouen au faré municipal, réunion publique UNI
17 heures, à Maré tribus de Eni-Medu et Wabao, réunions publiques UC-FLNKS îles
17 heures, à Yaté, maison commune de Goro, meeting FLNKS Sud
18 heures, à La Foa centre culturel, meeting Calédonie ensemble
18 heures, à Dumbéa, au centre culturel, meeting FLNKS Sud
18 heures, à Lifou tribu de Nang, réunion publique Palika îles
A Lifou, tournée de campagne Unitaire kanaky génération
18 heures, au Mont-Dore à Yahoué, réunion publique Rassemblement national

L'actu en vidéo

REPLAY Volleyball - Partie 3

Nelle-Calédonie VS Tahiti - Match Hommes