Jour d'élections au Congrès de la Nouvelle-Calédonie

L'hémicycle du Congrès NC
© NC la 1ere | L'hémicycle du Congrès durant une précédente mandature.

Après les provinces et avant le gouvernement, le Congrès de la Nouvelle-Calédonie va se mettre en ordre de marche suite au scrutin du 12 mai. Les 54 élus de la nouvelle assemblée délibérante désignent ce vendredi leur bureau. Théories et mode d’emploi.

Angélique Souche, Thierry Rigoureau et Coralie Cochin, avec Françoise Tromeur Publié le , mis à jour le

Moment important, dans la vie institutionnelle du pays. Le nouveau bureau du Congrès va être désigné ce vendredi par les 54 membres élus le 12 mai dernier. Une mandature de cinq ans qui sera la dernière de l'accord de Nouméa.
 

Qui sera candidat au perchoir ? 

En théorie, le suspense pourrait durer jusqu’à la dernière minute : les candidatures pour la présidence de l'assemblée délibérante sont déposées à l’ouverture de cette séance inaugurale, solennelle et publique. Pour autant, on s’attendait ce jeudi soir à ce qu’il y en ait deux.
 
Gaël Yanno, président du Congrès depuis le 30 juillet 2018.
© NC la 1ere | Gaël Yanno, président du Congrès depuis le 30 juillet 2018.
 

Deux candidatures attendues

Côté indépendantiste, il devrait s’agir de Roch Wamytan, ce qui expliquerait pourquoi il n’est pas le chef du groupe UC, FLNKS et Nationalistes. Un rôle qui revient à Pierre-Chanel Tutugoro, élu provincial Nord et maire de Ponérihouen. Sur le papier, il peut prétendre à 26 voix en sa faveur : celles de sa formation, de l’UNI et de Louis Kotra Uregei.
 

Noms qui circulent

Au vu des accords passés après des jours de tractation, le candidat du camp non indépendantiste serait un élu Calédonie ensemble. Le nom qui circule est celui de Philippe Michel mais il dirige le groupe CE. Différentes hypothèses semblent donc possibles, notamment celle de voir émerger une autre personnalité de Calédonie ensemble pour exercer la présidence du Congrès. Pourquoi pas Magali Manuohalalo ? 
 

Positionnement

Cette candidature est susceptible de recueillir 28 suffrages: ceux de son groupe et de L’Avenir en confiance, mais aussi de quatre non-inscrits : les élus Eveil océanien et Nicolas Metzdorf. «Je me suis positionné», a déclaré celui-ci au JT de mercredi soir. «J'ai dit que j'allais voter pour le candidat de Calédonie ensemble les deux premiers tours, parce que je me suis engagé sur ce projet-là.» Et au troisième tour, «ma voix se reportera sur le candidat non indépendantiste le mieux placé». 

La nouvelle composition du Congrès à retrouver ici. 

Majorité

Pour succéder à Gaël Yanno, il faudra recueillir la majorité absolue de 28 voix sur 54 à l’issue d’un vote à bulletins secrets. Si deux tours n’y suffisent pas, il y en aura un troisième pour désigner l’heureux élu à la majorité relative, c’est-à-dire au plus grand nombre de voix. 
 

Mode d’emploi

En cas d’égalité, le plus âgé des candidats l’emporte. Depuis 1999, dix hommes politiques se sont succédés à ce poste. Jamais une femme. A savoir que le président du Congrès ne peut pas occuper en même temps la fonction de président(e) de province. 

Mode d’emploi avec Thierry Rigoureau.  
 

Ordre du jour chargé

Le renouvellement du Congrès ne se limite pas au perchoir. Après une prise de parole du nouveau président, et une suspension de séance, il faudra choisir huit vice-présidents, deux secrétaires et deux questeurs. Suivra l’élection des membres de la commission permanente. Et l’après-midi, place à la composition des huit commissions intérieures, ou encore à la désignation des représentants dans les organismes extérieurs.
 

Rémunérations

Au Congrès, seuls les président de l’institution et de la commission permanente bénéficient d’une indemnité mensuelle, liée à des frais de représentation. Chaque mois, l’occupant du perchoir perçoit 400 000 francs d’indemnité, contre 200 000 francs pour le président de la commission permanente. Les autres élus du boulevard Vauban ont une rémunération de leur province d’appartenance. Quelques avantages humains et matériels tout de même pour le premier vice-président, qui se voit attribuer trois collaborateurs, des bureaux et éventuellement un véhicule de fonction. 

En direct à partir de 8h55

L'élection du bureau du Congrès sera diffusée en direct à partir de 8h55 sur NC la 1ere télé, radio et numérique, à la fois sur le site internet et en live sur la page Facebook ainsi que la chaîne YouTube