Jeux du Pacifique 2019 : Tonga maintient sa position

Le document officiel annonçant le retrait définitif de Tonga pour l'organisation des Jeux 2019.
© CJP | Le document officiel annonçant le retrait définitif de Tonga pour l'organisation des Jeux 2019.

Dans un nouveau communiqué publié ce mercredi après-midi, le Conseil des Jeux du Pacifique indique que la médiation qu'il proposait au gouvernement tongien n'a pas abouti. Le retrait de l'organisation est confirmé. 

Martin Charmasson
Publié le , mis à jour le

D'autres priorités économiques

Comme prévu après l'annonce de l'annulation des Jeux du Pacifique 2019, une réunion s'est bien tenue à Nuku'alofa pour tenter de trouver une solution à ce retrait tardif qui constitue une première dans l'histoire de la compétition. Le président et le directeur du Conseil des Jeux, Vidhya Lakhan et Andrew Minogue, ont rencontré le Premier ministre Pohiva et deux de ses ministres à 16 heures, le lundi 6 juin.
Au cours de cet échange, "le Premier ministre a déclaré que la décision du Cabinet, de ne pas accueillir les Jeux du Pacifique de 2019 aux Tonga, était définitive". Il a déclaré que "le gouvernement souhaitait concentrer ses ressources sur d'autres domaines plus importants du développement économique et que le sport n'était pas une priorité urgente".
 

Un contentieux juridique s'ouvre

Dans le communiqué transmis ce mercredi aux médias, le CJP explique avoir "exprimé sa déception de ne pas avoir été consulté avant que la décision ne soit prise et dans la volonté du gouvernement de négocier une solution pour toutes les préoccupations financières qu'il avançait". Il souhaitait proposer au gouvernement tongien d'échanger avec des experts sur les questions financières liées à l'organisation de l'évènement.
Le Conseil précise qu'il va désormais chercher "des conseils juridiques en vue de mettre définitivement fin à la Convention et de demander des dommages-intérêts pour rupture de contrat".
 

Place au plan B

Que va t'il se passer désormais ? Le texte publié aujourd'hui apporte quelques réponses, qui avaient déjà été anticipées. 
"Le conseil d'administration du CJP a mis en place des plans d'urgence pour la sélection d'un autre pays hôte en cas de problème avec le gouvernement tongien, et si ceux-ci n’étaient pas entièrement résolus avant le 30 juin. Le Conseil exécutif envisage donc désormais d'accélérer ce processus".
Reste à savoir quels seront les pays candidats, et sous quelle forme pourront-ils accueillir les Jeux du Pacifique 2019 (format classique, ou nombre de disciplines réduites).