Inscription sur la liste référendaire: c'est le moment ou jamais de vérifier

Inscription d'office sur la liste spéciale, mairie de Nouméa, 16 juillet 2018
© NC la 1ère / Caroline Moureaux | C'est sous forme de listings à consulter que les inscriptions d'office se présentent à Nouméa.

Aurez-vous le droit de voter au référendum, le 4 novembre? Pour en avoir le cœur net, direction les mairies de Nouvelle-Calédonie. La liste électorale spéciale pour la consultation y est affichée jusqu’au 9 août, qui est aussi la date limite pour les derniers recours. 

AFP et Jeannette Peteisi, avec F.T. Publié le , mis à jour le

«Lesc» est son petit nom. La «Liste électorale spéciale pour la consultation» recense celles et ceux qui pourront voter lors du référendum. Un peu plus de trois mois avant le jour J, elle a commencé à être affichée dans les mairies et le sera jusqu'à jeudi prochain. C'est donc le moment ou jamais de contrôler, selon le cas, si votre demande d'inscription a bien été validée, ou si vous avez bien été inscrit d'office.
 

«C'est la dernière occasion»

«C'est la dernière occasion de vérifier si on peut voter au référendum du 4 novembre 2018, a en effet confirmé à l'AFP Laurent Cabrera, secrétaire général du haut-commissariat. Jusqu'au 9 août, il est encore possible de faire un recours au tribunal pour contester le fait de ne pas être inscrit ou demander la radiation d'une personne considérée comme inscrite à tort.» 
 
Le décompte effectué sur le site officiel d'information autour du référendum.
© DR | Le décompte effectué sur le site officiel d'information, au 31 juillet.
 

Cas de figures

• Vous figurez sur la liste générale mais contrairement à ce que vous pensiez, vous n’avez pas été intégré à la liste spéciale de façon automatique ? Il faut contester l'absence sur la liste des inscrits d’office (conditions d'inscription à consulter ici).

• Vous avez effectué des démarches volontaires pour être sur la spéciale, et vous découvrez que ça n'a pas été accepté? C'est le refus de votre inscription qui doit être contesté.
 

Où déposer un recours?

Ces recours en contentieux se font auprès du juge de l’élection, soit au tribunal d’instance de Nouméa soit dans les sections détachées du tribunal à Koné et à Lifou.
Pour ceux qui n’ont pas encore 18 ans, ce sont les parents ou les titulaires de l’autorité parentale qui se chargent des démarches.
 
Tribunal Justice
© NCla1ere/Martine Nollet
 

Quelles pièces?

Il faut fournir:
- votre requête rédigée sur papier;
- une attestation de la mairie confirmant que vous ne pouvez pas voter au référendum;
- les photocopies des justificatifs démontrant votre droit à figurer sur la liste spéciale pour la consultation.
Attention, lors de l’audience au tribunal qui suivra, vous devrez impérativement être présent, ou représenté par un avocat.
 

Version finale le 31 août

Quand la justice se sera prononcée sur ces ultimes recours, les commissions administratives spéciales effectueront la mise à jour finale, avant la publication de la liste référendaire définitive le 31 août. Une procédure suivie par des observateurs de l'Onu.
 

«En 2016, il y avait 153 000 personnes, ce qui signifie qu'en deux ans, on aura permis l'inscription de 20 000 personnes de plus.»

 
Bulletins de vote. Urne. Elections
© DR
 

Entre 173 000 et 175 000 électeurs

D'après le secrétaire général du haussariat, la version provisoire de la liste compte entre 173 000 et 175 000 électeurs - toutes les communes n'ont pas encore fait remonter leurs chiffres. «Elle doit être incontestable et exhaustive, ajoute Laurent Cabrera, en précisant: En 2016, il y avait 153 000 personnes, ce qui signifie qu'en deux ans, on aura permis l'inscription de 20 000 personnes de plus.»
 

Environ 35 000 exclus

La liste générale (celle qui permet de voter aux élections présidentielle, législative et municipale) compte 210 105 électeurs. C'est-à-dire qu'environ 35 000 d'entre eux ne pourront pas participer au référendum.