"L'île de Lumière": une mission humanitaire en mer sans précédent

Île de lumière : Michel Cordier, l'armateur du cargo
© Coralie Cochin - collection Michel Cordier

Il y a 40 ans, le cargo "île de Lumière quittait le port de Nouméa pour secourir en Mer de Chine les premiers "boat people" qui fuyaient les régimes communistes vietnamiens et cambodgiens. Affrété par le comité du « French Doctor » Bernard Kouchner, ce cargo est transformé en hôpital.

Coralie Cochin avec Nadine Goapana Publié le , mis à jour le

Une crise humanitaire

Face à la crise humanitaire des boat people qui se joue en mer de Chine dans les années 70, Michel Cordier, directeur de la compagnie des chargeurs calédoniens, accepte de confier son navire au comité "Un bateau pour le Vietnam".
Il s'agit d'un magnifique cargo de 90 mètres, le bien-nommé "Île de Lumière". Il sera alors transformé en hôpital flottant, grâce à un incroyable élan de générosité en Métropole et en Calédonie.
Pendant plusieurs mois, l'équipage de "l'Île de Lumière" soignera près de 4 500 réfugiés.
Un îlot d'humanité dans une mer de détresse, où près de 250 000 "boat people" auraient péri entre 1975 et 1985.
 
Le cargo Île de Lumière
© collection Michel Cordier


Un équipage calédonien "engagé"

Cette mission de sauvetage sans précédent a été une incroyable épopée pour l'équipage calédonien. Ces marins ont quitté femmes et enfants durant neuf mois pour accomplir cette mission hors du commun. 
Michel Cordier, armateur de "l'Île de Lumière", nous raconte.
 

François Herbelin, le jeune commandant de l’Île de Lumière, et les 16 membres de son équipage que rien ne prédestine à une telle aventure, acceptent humblement de participer à ce défi.

Île de lumière : l'équipage
© collection Michel Cordier

 

 
A son bord, des médecins français, dont le célèbre Bernard Kouchner, des reporters, et les hommes de Michel Cordier.
Après plusieurs jours de navigation et une escale à Singapour, "l'Ile de Lumière" atteint Poulo Bidong.
Une île confetti au large de la Malaisie, où sont parqués dans des conditions épouvantables des dizaines de milliers de naufragés ayant fui les persécutions des régimes communistes vietnamiens et cambodgiens. 
Île de Lumière : les réfugiés de Poulo Bidong
© collection Michel Cordier
Île de lumière : l'équipage et les réfugiés
© collection Michel Cordier


Symbole de l'humanisme et de la générosité

"L'île de lumière", était donc jusqu'en 1978 un cargo appartenant à la Compagnie des chargeurs calédoniens. Il a été construit en 1962 aux Pays-Bas, et qui depuis 1974 assurait la rotation mensuelle entre Nouméa, Sydney et Norfolk.
Mais, avec son nom prédestiné, il va devenir le symbole de l'humanisme et de la générosité, grâce à la mobilisation d'intellectuels français fédérés autour du "french doctor" Bernard Kouchner.
Un documentaire diffusé 20 février 2018 sur France 2 raconte cette extraordinaire épopée.
 

Musée maritime lance un appel aux témoignages

A l’occasion des quarante ans de cette mission humanitaire, le musée maritime prévoit un projet d’exposition sur l’Ile de Lumière en août. 
Il est à la recherche de témoignages et d’objets pouvant enrichir ses travaux et lance notamment un appel à d’éventuels réfugiés de Poulo Bidong qui vivraient aujourd’hui en Nouvelle-Calédonie.