Hawaï: Barack Obama a rencontré les chefs d'état du Pacifique

Barack Obama et Peter O'Neil
© ABC Radio | 10è conférence des dirigieants des îles du Pacifique

30 millions de dollars seront versés aux pays du Pacifique pour les aider à s'adapter au changement climatique et pour assurer leur approvisionnement en eau potable.

Caroline Lafargue avec NG Publié le , mis à jour le

Le Président américain quittera la Maison-Blanche le 20 janvier prochain. En route vers la Chine pour le sommet du G20 qui se tient ce week-end, il a fait une escale à Hawaï, pour rencontrer les chefs d'état et de gouvernement des pays du Pacifique. 

La 10ème "Pacific Islands Conference of Leaders" - conférence des dirigeants des îles du Pacifique - était organisée par le East-West centre de Honolulu, l'institut de recherches qui promeut de meilleures relations entre les États-Unis, l'Asie et le Pacifique. 

Etats du Pacifique : un rôle décisif et un cadeau de 30 millions dollars

« Je l'ai dit aux chefs d'états du Pacifique : nous n'aurions pas pu aboutir à l'accord de Paris sans les efforts incroyables et le travail acharné des pays du Pacifique, a déclaré Barack Obama à la tribune de l'East-West Centre à Hawaï jeudi. Ils ont eu un rôle décisif et nous sommes très fiers du travail qu'ils font. C'est pourquoi nous faisons en sorte d'accélérer les partenariats publics-privés pour innover dans le domaine des énergies propres.
Je peux annoncer ce soir que les États-Unis vont débloquer plus de 30 millions de dollars pour nos amis du Pacifique, un financement qui sera utilise pour renforcer les infrastructures, un développement plus durable, et une eau plus potable
. »

Le changement climatique

D'après la radio néo-zélandaise internationale, Washington devrait aussi verser 8 millions de dollars à un fonds d'assurance géré par la banque mondiale pour faire face aux risques climatiques dans les pays du Pacifique. 
Le Président Obama s'est vanté des avancées réalisées aux États-Unis sous son impulsion, particulièrement des investissements massifs dans les énergies propres: « sur les dernières 7 années et six mois, l'Amérique a produit plus d'énergie propre, utilisé moins d'énergies très polluantes, et gaspillé moins d'énergie.
Nous avons triplé nos investissements dans les éoliennes, multiplié par 30 notre investissement dans le solaire, et aidé à faire en sorte que les énergies propres soient meilleur marché que les énergies polluantes.
Nous avons réalisé tout cela tout en nourrissant la période de croissance de l'emploi la plus longue que nous ayons jamais connue
. »

L'accord de Paris enfin ratifié par les EU  et par la Chine
Jusqu'à présent les 5 plus gros pollueurs  États-Unis, Chine, Union européenne, Inde et Russie n'ont rpas encore ratifié l'accord de Paris.
Or, les Etats-Unis et la Chine ont annoncé ce samedi dans un communiqué commun qu'ils allaient ratifier l'accord de Paris sur le climat conclu le 12 décembre.
Ce samedi, le président Barack Obama est en Chine pour le sommet du G20. Avec son homologue Xi Jinping, ils ont enfin ratifié l'accord de Paris.
Quant à l'Australie, elle vient d'annoncer qu'elle ambitionne de ratifier le traité d'ici la fin 2016. 
 

Echéances électorales américaines : l'incertitude

Dans son discours cette semaine, Peter O'Neill, le Premier ministre papou, a encensé Barack Obama pour son action contre le changement climatique. Mais il a souligné l'incertitude des relations entre les États-Unis et les pays du Pacifique dans les prochains mois.
Cela dépendra de qui les Américains vont choisir comme nouveau Président en novembre.
Ce changement aura forcément « un impact sur le changement climatique, le commerce et la sécurité internationale », a estimé Peter O'Neill. 

Création d'une commission d'études
À Hawaï cette semaine, les chefs de gouvernement du Pacifique ont donc fait en sorte de resserrer leurs liens avec les États-Unis.
« Les chefs de gouvernement des pays du Pacifique ont décidé cette semaine de créer une commission d'études, souligne Jerry Finin, le directeur du programme de développement de l'East-West centre, sur ABC Radio Australia. 
Elle sera composée de 3 personnalités éminentes du Pacifique et 3 personnalités éminentes des États-Unis, pour monitorer les relations multilatérales et formuler des propositions pratiques (de coopération, NDLR) sur les 4 prochaines années. » 

Les chefs de gouvernement du Pacifique ont rédigé une lettre commune, de deux pages, adressée à la Maison Blanche.
Ils y détaillent les priorités du Pacifique, ce qui devrait être fait dans les quatre prochaines années avec l'aide des États-Unis.