Le haut-commissaire précise le dispositif de confinement

Coronavirus, discours du haut-commissaire sur le confinement, 23 mars 2020
© NC la 1ere | Laurent Prévost à quelques heures du passage en confinement général.

Une vingtaine de secteurs seront autorisés à continuer une activité. Les documents permettant de circuler sont disponibles. Un numéro d'information est en place... Le cadre s'affine, concernant le confinement généralisé qui débute à minuit en Nouvelle-Calédonie, pour durer jusqu'au 6 avril au moins.

F.T. Publié le , mis à jour le

A quelques heures du basculement en situation de confinement généralisé, et juste après le point presse quotidien du gouvernement, le haut-commissaire Laurent Prévost a précisé cet après-midi le cadre du dispositif qui va entrer en vigueur en Nouvelle-Calédonie. Précisé en partie, du moins, puisque le haussaire n'a pas détaillé dans son intégralité la très attendue liste des filières autorisées à continuer leur activité. 
 

Listé sur arrêté

Toutes les activités commerciales ou de service qui implique un contact avec de la clientèle de particuliers sont suspendues, a-t-il en tout cas formulé. Les seules exceptions concernent 24 secteurs (et non pas 28 comme d'abord annoncé), définis par un arrêté conjoint pris entre l’Etat et le gouvernement.
 

Je prends un exemple tiré d’une question reçue ce midi. Une agence de voyages ne pourra plus recevoir de clientèle. En revanche, si la présence de salariés est indispensable pour gérer la situation de clients en situation d’urgence, il faudra le prévoir.

 

Rencontre avec les acteurs économiques

Commerces alimentaires, professions médicales, traitement de l'eau potable, production d'électricité, collecte des ordures... Des filières jugées indispensables à la vie quotidienne. Ou économiquement majeures, pour «éviter d’ajouter une crise majeure de l’économie, qui détruirait de très nombreux emplois, à une crise sanitaire» (usines métallurgiques, traitement du fret, livraison de ces mêmes marchandises...). Une longue rencontre a eu lieu à ce sujet ce matin, entre les autorités, les responsables des chambres consulaires et ceux des mouvements patronaux. 
 
 

Rester chez soi, c’est contribuer à sauver des vies. 
- Laurent Prévost, haut-commissaire de la République en Nouvelle-calédonie

 

Réduire les déplacements au strict minimum 

Pour le reste, le haussaire a répété le mot d'ordre à plusieurs reprises : «Restez chez vous.» Toute activité collective est interdite : repas de famille, match de foot, coup de chasse, sortie en mer, bingo... «Ce n’est pas seulement déconseillé, on ne vous recommande pas de ne pas le faire, c’est interdit», a formulé Laurent Prévost. «Chacune de ces rencontres est une possibilité de transmettre le virus.» A partir de minuit et pour quinze jours, qui pourront être prolongés, les déplacements doivent être réduits au strict minimum. Ce qui porte la mesure jusqu'au 6 avril au moins.
 

Gardes alternées

Quelques cas de figure ? Il sera possible de sortir de chez soi :
«pour faire des courses de produits de première nécessité, c’est-à-dire acheter de quoi se nourrir et les produits d’hygiène» ;
• «pour motifs liés à la santé évidemment»
;
«pour les déplacements familiaux impératifs ou d’assistance aux personnes vulnérables ou naturellement pour la garde des enfants dans le cas des familles séparées» ;
• et «pour des déplacements qui doivent être très brefs et à proximité de son domicile, afin de faire un peu d’activité physique, surtout quand on habite en appartement, ou promener son animal de compagnie».
 

Il n'a jamais été aussi simple de s'engager pour les autres : il suffit de rester chez soi.
- Laurent Prévost

 

Attestation de déplacement

A partir de mardi, «chacun devra être muni soit d’une attestation professionnelle soit d’une attestation de déplacement dérogatoire». Le haussaire a détaillé la façon d'utiliser l'attestation dérogatoire de déplacement:
«Il s’agit d’une attestation sur l’honneur signée par vous-même. L'attestation individuelle peut être téléchargée et imprimée ou recopiée sur papier libre si vous n’avez pas la possibilité de l’imprimer. Elle doit être complétée, datée et signée pour chaque déplacement non professionnel ou pour les travailleurs indépendants.»
 

Attestation professionnelle

Concernant l'attestation professionnelle :
«Il s’agit d’une attestation signée par l’employeur affirmant l’absolue nécessité pour la personne qui la détient de se déplacer pour aller travailler. Elle doit être remplie et visée par l’employeur. L'attestation de l'employeur est valable pendant toute la durée qu’il définira et n’a donc pas à être renouvelée tous les jours. Elle ne porte que sur le trajet domicile-travail. Les attestations doivent être des attestations papier. Une version sur tablette ou smartphone ne sera pas valable.»
 

Où trouver ces outils ?

Ces documents sont disponibles en téléchargement sur le site des services l'Etat en Nouvelle-Calédonie. Autre outil déployé : un numéro d'information sur le confinement, le 26 63 26. Les forces de l'ordre, a déclaré le haut-commissaire, s'organisent pour mettre en place des contrôles. A la pédagogie des premiers instants, succèdera la sanction. 
 

Le mot d’ordre est simple : sans nécessité personnelle ou professionnelle impérieuse, restez chez vous.

 
Déclaration du haussaire, 23 mars 2020, par Christian Favennec :