Glencore assigné aux Etats-Unis dans une enquête de corruption

GLENCORE
© Alain Jeannin | Sac de concentrés de nickel (mattes) dans l'usine Boliden en Finlande. Origine Bostwana Nickel (BCL)

L'action Glencore a plongé de 10 % mardi matin à la Bourse de Londres, après l'annonce d'une assignation en justice aux Etats-Unis. Le géant Suisse des matières premières est cité dans le cadre d'une vaste enquête pour corruption. Glencore va fournir des informations "en temps et en heure".
 

Alain Jeannin
Publié le , mis à jour le

Glencore a révélé peu après l'ouverture du marché boursier qu'il était assigné par le département américain de la Justice dans le cadre d'une enquête pour corruption liée à ses activités au Nigeria, au Venezuela et en République démocratique du Congo (RDC). Les soupçons visant les activités de Glencore ne sont pas nouveaux, il est surtout reproché à la société de ne pas avoir su prévenir des comportements illicites et d'entretenir en RDC des relations d'affaires qui ne sont pas toujours des plus recommandables.

Le groupe, actif à la fois dans l'extraction minière, la métallurgie et le négoce des matières premières telles que le cuivre, le zinc, le nickel ou le pétrole, a son siège social à Baar, dans le canton Suisse de Zoug, mais est coté à la Bourse de Londres tout en étant très actif sur le marché londonien des métaux (LME). En Nouvelle-Calédonie, Koniambo Nickel SAS est une coentreprise appartenant à la Société Minière du Sud Pacifique et à Glencore qui s’est engagé à financer l’ensemble des coûts de construction du complexe industriel. L’usine du Nord produit un alliage de fer et de nickel à forte teneur pour les aciers inoxydable haut de gamme. 

Glencore, qui avait traversé de fortes turbulences, comme toutes les compagnies minières à l'automne 2015 en raison de l'effondrement du prix des matières premières, a réussi à redresser la barre. Sa dette est passée d'environ 30 milliards de dollars à 13,9 milliards de dollars fin 2017. Pour la période allant de 2018 à 2020, Glencore a augmenté l'enveloppe destinée à financer ses projets d'investissements, lui allouant en moyenne 4,5 milliards de dollars par an contre 4 milliards précédemment. 

Mardi soir à Londres, l'action Glencore était en baisse de 4,54 %, les milieux financiers ayant pondéré les risques dans un contexte de légère remontée du cours des matières premières (nickel 16.555 dollars la tonne + 0,55%).