Géant sous le coup d'une affaire de publicité mensongère

Tribunal. Palais de justice.
© Martine Nollet

L'hypermarché Géant est poursuivi pour publicité mensongère. Les faits reprochés remontent à la période du 30 janvier au 19 février 2017. L'affaire a été renvoyée au 9 novembre prochain. Une affaire suivie de près par UFC Que Choisir qui s'est  constituée  partie civile.

Clarisse WATUE (N.G) Publié le

Ce n'est pas la première fois que l'UFC que Choisir se porte partie civile dans ce genre d'affaire. Selon l'association le montant des amendes n'est rien comparé aux capacités financières des sociétés.
Luce Lorenzin présidente de l'UFC Que Choisir Nouvelle Calédonie.

Une demande de renvoi. C'est fréquent de la part des sociétés selon l'association représentant les consommateurs. Ces sociétés ont également la possibilité de recourir à une transaction.