Foot U17. Ils ont un coeur énorme !!

Un nul important pour la Calédonie.
© OFC | Un nul important pour la Calédonie.

Il faut croire qu'ils aiment avoir chaud. Les moins de 17 calédoniens ont arraché au bout du suspens un match nul dans leur deuxième confrontation de la poule A des éliminatoires Océanie du Mondial de la catégorie. Cette fois, c'est le latéral gauche qui a égalisé contre Tahiti à la 91e !

Martin Charmasson
Publié le , mis à jour le

Un but en fin de mi-temps

C'est à la 48e minute, en toute fin de première période que les Tahitiens, devant leur public, ont inscrit le premier but de la partie au stade Mahina de Papeete. A la suite d'un corner, et d'un une-deux, Kalahani Beaumert a trouvé le fond des filets. En seconde mi-temps, les changements ont tardé côté cagou. Paul Gope-Fenepej, pourtant auteur de deux buts contre les Papous dans leur premier match de poule, n'est rentré en cours de jeu qu'à la 79e minute. Un choix assez surprenant alors qu'il devait servir de joker dans cette partie, et remplacer Raoul Wenisso, titularisé pour presser et gêner la défense polynésienne. 

Après Iwa, un autre latéral sauve les Cagous

Mais ce ne sont pas les attaquants qui font l'ultime différence dans la sélection calédonienne. Ce sont les arrières. Contre les Papous, le latéral droit Bernard Iwa avait inscrit le but de la gagne, 3-2, à la 93e minute. Cette fois, c'est son pendant à gauche, Robert Caihe, qui s'est chargé d'assurer le match nul pour les troupes de Michel Clarque. Un match nul qui semblait inespéré et qui sauve l'équipe d'une situation inconfortable. 
En perdant 1-0 contre Tahiti, les moins de 17 calédoniens se seraient retrouvés avec trois points au compteur, sans espoir de terminer à la première place du groupe A. Ils auraient joué la deuxième place qualificative pour le dernier carré, et seraient tombés, très vraisemblablement, sur la Nouvelle-Zélande en demi-finale (les Kiwis sont favoris pour terminer 1er du groupe B). 

Tout est ouvert désormais

Tahiti et la Calédonie sont en tête avec 4 points et trois longueurs d'avance sur les Papous et les Vanuatais. Samedi, les Polynésiens joueront contre la Papouasie, et les Cagous face au Vanuatu. Un match nul dans les deux rencontres scellera la qualification des deux premiers du classement actuel. C'est un coussin de sécurité qui n'était pas possible en cas de défaite ce mercredi des joueurs de Michel Clarque. Et ces derniers ont encore la possibilité de terminer 1er de la poule et d'éviter les ogres néozélandais dans le dernier carré