La FOL condamnée à être démolie

FOL vue de côté 1er avril 2018
© NC La 1ère / Françoise Tromeur

C'est un lieu emblématique de Nouméa qui va disparaître. Les travaux de démolition débuteront dans les prochains jours. En janvier 2011, le cyclone Vania avait soulevé le toit de la FOL mais c'est un incendie criminel, en juillet 2018, qui a scellé son sort. 

Yvan Avril (S.R) Publié le , mis à jour le

Le lieu emblématique de la Vallée des Colons va bientôt disparaître... Salle de spectacle, lieu de vie associatif, le centre Marcel Bousquet a joué un rôle unique mais aujourd’hui il n’est pas remplacé. Pendant un demi-siecle, des milliers de calédoniens sont passés par le hall de la FOL. A l'époque, on venait y acheter ses tickets de spectacle ou simplement boire un verre. 

Durant sept ans, le centre a poursuivi une partie de ses activités en accueillant les associations. L’histoire a également marqué ce lieu qui a accueilli l’Assemblée territoriale, tout autant que les spectacles des écoles mais aussi le procès des assassins des dix de Tiendanite comme des manifestations sportives.
 

incendie FOL
© FOL | La FOL a été ravagée par un incendie en juillet 2018.
Un cyclone et un incendie criminel ont décidé de la mort du centre de la fédération des œuvres laïques. L’incendie a détruit une grande partie de la mémoire du lieu juché sur son promontoire surplombant Nouméa. 
 

Un nouvel édifice verra-t-il le jour ?


Dans quelques mois l'emblème nouméen aura disparu laissant place à une dalle nue sur l’un des plus beaux point de vue de la Capitale. Une nouvelle salle de spectacle permettra-t-elle aux amateurs comme aux professionnels de s’exprimer ? Il faudra encore patienter pour connaître le devenir du site...

Le reportage d'Yvan Avril et Nicolas Fasquel 
 

Pierre Welepa, invité de la matinale 

Le président de la Fédération des oeuvres laïques (FOL) sera l'invité de la matinale radio ce jeudi 18 avril. Il répondra aux questions d'Yvan Avril. Rendez vous dès 7h sur la 1ère avec vos questions au 258 258.  
Pierre Welepa
© NC la 1ère