Le FLNKS veut convaincre en 2020

FLNKS
© Nicolas Fasquel

Un non qui vaut presqu'une victoire pour les pro-indépendance. Ce vendredi, le FLNKS s'exprimait devant la presse pour un premier bilan d'après référendum. Et les indépendantistes campent sur leurs positions : il y aura bien deux autres référendums.

NCla1ère (CM) Publié le , mis à jour le

Une défaite au goût de victoire mais qui engage le FLNKS jusqu’en 2020.
Le front indépendantiste est revenu ce vendredi sur le bilan du référendum. L’occasion de souligner à nouveau la forte mobilisation de son électorat, en particulier de la jeunesse, l’occasion aussi  de donner le cap pour la suite.


« Jouer la force tranquille »

Sans surprise, plus que jamais pour le FLNKS la feuille de route sera l’Accord de Nouméa et ses deux autres  référendums. Et toujours ce même objectif : « la construction d’une identité commune et du destin commun ».
Alosio Sako, membre du bureau politique du FLNKS, au micro d’Angélique Souche.
 

Convaincre les abstentionnistes

Pour le FLNKS, l’idée d’indépendance progresse, et le vote indépendantiste aussi. Il note une percée en Province Sud. 
Pour 2020, les indépendantistes vont s'attacher à convaincre les abstentionnistes.
Le FLNKS décidera après les différents congrès de ses composantes sa participation ou non au comité des Signataires annoncé pour le mois de décembre à Paris. 
Le reportage d’Olivier Jonemann et Nicolas Fasquel 

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.

Je participe à l'enquête

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.

Je participe à l'enquête