L'exploitation du chrome dans le Grand Sud

Grand Sud: baie de prony

Dans le Grand Sud, l'exploitation du minerai de chrome a profondément et durablement  bouleversé les paysages. En baie de Prony, sur la mine « les deux amis », les collines ont été ravinées et le littoral recouvert de boue. Retour sur cette page de l'histoire calédonienne.

N.G Publié le , mis à jour le

Après le nickel, le minerai le plus exploité en Nouvelle-Calédonie a été le chrome.
Son exploitation a débuté vers 1880 jusqu'en 1990, année durant laquelle, il n’y a plus d’exploitation active de ce minerai.

Les gisements les plus importants sont situés au Nord de la Grande Terre (80 % du chrome néo-calédonien provient de Tiébaghi) et dans le Grand Sud  avec une exploitation épisodique de carrière à ciel ouvert.

Il y a eu énormément de recherche minière à la fin du 19e - début du 20e siècle. Les recherches portées essentiellement sur le cobalt et le chrome, raconte Jean Broudissou.

Jean Broudissou
© la1ere

Cette zone était autrefois verte mais maintenant lorsque vous voyez les ravines sur les collines, ce sont des millions de mètres cubes qui se sont retrouvées dans la baie de Prony et qui ont remblayé ce fond de baie, précise Jean Broudissou, passionné d'histoire.


Reportage Olivier Jonemann et Claude Lindor
Grand Sud : ressource en chrome