«L'escroc à un milliard» prend sept ans d'emprisonnement

tribunal
© MN NC1ère

Un placement censé rapporter des intérêts hallucinants, une maison proposée à la vente sans que le pseudo agent immobilier ait un droit dessus: le tribunal a disséqué aujourd'hui les combines d'un monumental escroc qui a fait des dizaines de victimes. Préjudice total, au moins 1,5 milliard CFP.

Jeannette Peteisi et Karine Arroyo, avec F.T. Publié le , mis à jour le

Le tribunal correctionnel avait à examiner, ce mardi, une affaire très attendue par les très nombreuses victimes de «l'escroc à un milliard». Ou plutôt un incroyable ensemble d'affaires tant l'homme aujourd'hui âgé de 44 ans a multiplié les faits d'escroquerie, pour plus de 800 millions CFP. Mais aussi les abus de confiance, les falsifications de documents, les usurpations d'identité... 

Davantage de victimes

Christophe Urben faisait miroiter des placements extraordinaires, ou proposait à la vente des logements sur lesquels il n'avait aucun droit. Il demandait des avances et s'éclipsait. Les flux financiers ainsi passés par ses comptes se monteraient à au moins 1,5 milliard. Une cinquantaine de victimes ont porté plainte, mais elles seraient plus nombreuses. Même des membres de sa famille n'ont pas été épargnés.

Sept ans de prison

L'as de l'enfumage, qui a tenté de faire reporter une nouvelle fois son procès ce matin, a écopé de la peine maximale: sept ans d'emprisonnement, avec interdiction définitive d'exercer dans le domaine de la gestion. Reste qu'il n'aurait plus de patrimoine. Certaines victimes, elles, ont tout perdu et sont ruinées.

Témoignages

«On était devenus amis intimes, il en a profité», décrit un homme présent aujourd'hui au procès, qui évoque un préjudice d'«à peu près 43 millions»«A la suite d'une première arnaque, il est revenu auprès de mon mari qui était un peu affaibli par la maladie», raconte encore une femme. Ecoutez leurs témoignages recueillis par Jeannette Peteisi.

Le reportage de Jeannette Peteisi