Dans les pas

Le dimanche à 18h20

Dans les pas

Dans les pas de la communauté vietnamienne

communauté viet

La grande arche signalant l’entrée dans le quartier asiatique est le passage obligé pour qui veut acheter barquettes, vêtements et surtout robes missions. Nommé à tort «le quartier chinois» c'est pourtant la communauté vietnamienne qui est la plus nombreuse avec les Indonésiens.

Karine Boppdupont
Publié le

L’expression Chân Đăng désigne les « engagés sous contrat » vietnamiens venus à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle travailler en Nouvelle-Calédonie. Aujourd’hui, de ces premières générations arrivées sur le caillou au début du XXe siècle pour travailler dans les mines, elles ne sont plus que deux. Deux mamies presque centenaires qui comptent des dizaines d’enfants et petits enfants éparpillés à travers le monde.
 
Au cœur de la communauté vietnamienne le film retrace l’arrivée des premières générations. Visite d’une exploitation agricole à Dumbéa, où des hommes et des femmes s’affairent à travailler la terre et à récolter de quoi agrémenter les plats traditionnels vietnamiens. Dans les cuisines où on prépare des plats traditionnels pour le Nouvel an chinois à travers les cérémonies au temple bouddhique ou encore au foyer vietnamien.

Ce nouvel an, le têt, qui symbolise le changement d’année lunaire et le début de cette nouvelle année, placée sous le signe du cochon et fêté à grand renfort de pétards, de fleurs de soucis (symbole de longévité) et de banh chung, ce gâteau de riz gluant traditionnel. Le Têt, c’est aussi le symbole du renouveau. Lors des premiers jours, les premiers actes doivent incarner l’harmonie et l’amour du semblable car ils reflètent les douze mois à venir. Toujours dans l’espoir d’une année favorable, les familles vietnamiennes s’arrangent souvent à l’avance pour que le premier invité incarne la réussite.
 

Fiche Technique

Production : DUOL Productions
Réalisation : Olivier Gresse / Nunë Luepack
Durée : 26 minutes
Diffusion : le dimanche à 18h30