Itinéraires

Mardi à 20h

Itinéraires

"La brousse une terre en partage" : la question foncière côté éleveur

broussard, paddock

En Nouvelle-Calédonie, les éleveurs ont toujours vécu en brousse, un immense espace rural qui a longtemps commencé aux portes de Nouméa. 
Mais depuis les années 1980 les terres disponibles pour l’élevage diminuent.
Aujourd’hui, les éleveurs se demandent comment continuer à exister ?
 

Karine Boppdupont
Publié le , mis à jour le

Le bétail  était en liberté sur des centaines, parfois des milliers d’hectares en brousse.

cage fayard

Mais depuis les années 1980 les terres d’élevage réduisent. Événements, revendications Kanak, redistribution foncière, expansion des villes, activité minière, différents facteurs contribuent à cette réduction des surfaces.

Alors, les éleveurs se demandent comment continuer à exister dans un paysage en pleine mutation et comment trouver leur place dans la Nouvelle-Calédonie de demain ?

Pour tenter de donner des éléments de réponse, le film brosse le portrait de 4 familles d’éleveurs.
Qu’ils soient descendants de bagnards, de pionniers ou de Kanaks, ces Calédoniens travaillent chaque jour sur d’immenses superficies de terre pour s’occuper de leur bétail et maintenir un mode de vie qui est l’un d’un pilier de l’identité calédonienne.

Chaque famille a ses propres défis à relever mais toutes ont un point en commun : ils savent que l’élevage est nécessaire pour participer à l’autonomie alimentaire du pays. Ils constatent que les terres vouées à l’élevage diminuent et que leur activité est en danger. Comment alors trouver de nouveaux espaces pour les jeunes qui veulent démarrer une exploitation ?
 

Revoir l'émission