Nouvelle-Calédonie : les liaisons aériennes internationales restreintes jusqu’au 27 mars 2021

Invité de la matinale mercredi 3 août

Charlotte Mestre recevait, mercredi 2 septembre, Thierry Santa, Président du Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie.

NC1ere
Publié le

Les frontières de la Nouvelle-Calédonie resteront quasiment fermées jusqu'au 27 mars 2021. Une décision difficile à prendre, selon le président du gouvernement Thierry Santa, mais «nécessaire» au vu de la situation sanitaire.
 

Le dispositif entier reconduit

Concernant le dispositif, il reste le même : quatorzaine obligatoire, test avant le départ et à l’issue des quinze jours de confinement et 300 à 400 personnes accueillies en même temps dans les hôtels. C’est cette dernière mesure qui a de réelles conséquences sur les vols à destination du territoire. Afin de ne pas dépasser la capacité hôtelière, une seule liaison hebdomadaire continuera d’être programmée depuis la Métropole.
En complément, des vols de rapatriement vont être affrétés dans le Pacifique, au moins un à destination du Vanuatu (le 1er octobre, mais un autre pourrait être programmé), et deux à destination de la Polynésie française (le 1er octobre et le 3 décembre).
 

Une quatorzaine « commerciale » au Beaurivage

Seule innovation dans ce dispositif, une quatorzaine « commerciale » à l’hôtel Beaurivage, situé Baie-des-Citrons à Nouméa. L’établissement a en effet obtenu l’accord du gouvernement pour commercialiser des chambres auprès d’entreprises ayant besoin de faire venir « des professionnels indispensables à la vie économique de la Nouvelle-Calédonie », augmentant de 50 places la capacité d’accueil sur le territoire. Dans ce cas de figure, la quatorzaine sera facturée à l’entreprise, tandis que la quatorzaine « classique » reste, elle, aux frais du gouvernement.