Dakata

Jeudi à 20H

Dakata

Une fin de vie libre et choisie : Emission DAKATA du jeudi 27 mai 2021

Dakata 27 mai 2021

Autrefois synonyme de mort calme et sans souffrances, l’euthanasie est aujourd’hui un terme réservé à la pratique qui consiste à hâter la mort d’un malade incurable, dans le but d’abréger ses souffrances, et grâce à une assistance médicale strictement encadrée.

Sandra Machoro-Siebecke
Publié le , mis à jour le

La plupart des pays interdisent aujourd’hui cette pratique. Sur les 27 pays membres de l’Union Européenne, seuls 4 pays - Pays-Bas, Belgique, Espagne et Luxembourg autorisent l’euthanasie. Placée au carrefour des questions morales, religieuses et politiques, l’euthanasie divise les Européens. En Allemagne un groupe de députés de tous bords politiques confondus demande un droit à mourir.

Par vote référendaire en octobre 2020, la Nouvelle-Zélande s’est prononcée pour la légalisation de la fin de vie assistée. L’état de Virginie en Australie approuve également l’euthanasie. Alors que nos voisins du Pacifique s’illustrent comme des pays progressiste en légalisant l’euthanasie, qu’en est-il sur notre caillou ?

"Une fin de vie libre et choise" : c'est le titre de la loi présentée jeudi 8 avril 2021 à l'Assemblée nationale. En France la question de l'euthanasie divise la classe politique. En France comme en Nouvelle-Calédonie,  La loi  autorise depuis 2016 la "sédation profonde et continue" jusqu'au décès, une administration de substances anti-douleur qui s'apparente à un droit à être endormi sans être réveillé. Mais elle s'applique uniquement aux malades déjà en phase terminale et n'autorise pas l'euthanasie active, c'est-à-dire l'administration d'un produit provoquant directement la mort.

A l’heure où la demande de réviser ce cadre progresse, l’accès à une fin de vie libre et choisie finira-t-il par être autorisé ?

Fiche technique

Réalisation et production : NC la 1ère

Durée : 60 minutes

Présentation : Nathalie Daly

Diffusion : jeudi mensuel à 20h