Trois nouveaux cas de coronavirus détectés ce lundi

médipole

Il y a désormais non pas sept, mais huit cas avérés de personnes infectées par le Covid-19 en Nouvelle-Calédonie. Le huitième malade a été annoncé dans la soirée, après le point quotidien du gouvernement sur le coronavirus. Le porte-parole avait aussi déroulé plusieurs mesures.

Caroline Moureaux
Publié le , mis à jour le

[MISE A JOUR DU SOIR]

Désormais, les cas se suivent et ça n'est sans doute pas près de s'arrêter : le gouvernement annonce ce soir un huitième malade du coronavirus en Nouvelle-Calédonie. Il a été révélé après un des 71 tests de dépistage réalisés aujourd'hui. Comme pour les deux autres cas évoqués plus tôt dans la journée, «les investigations sont en cours pour retracer [son] parcours» et le malade a été isolé au Médipôle. Pas plsu de précisions à ce stade.
 

Sept au moment du point presse

C’est avec l'annonce des cas numéros six et sept que Christopher Gygès avait débuté son point de presse désormais rituel : il y avait alors sept cas avérés. Dont deux ont été confirmés juste avant la conférence de presse. On ne connaît pas pour le moment leur parcours. Ces deux personnes ont été placées en isolement au Médipôle. 
Le Médipôle qui réalise quotidiennement deux séries de tests sur des personnes présentant des symptômes. A noter que 32 tests ont été réalisés rien que ce matin. 
 

Certains confinés dans les hôtels pourront rentrer chez eux

Christopher Gygès qui a rappelé que 28 personnes étaient toujours en quatorzaine au CISE à Koutio, 1 857 en auto-confinement à domicile ou à l'hôtel dont plus de 1000 dans les hôtels réquisitionnés. 
Pour ces derniers cas, le porte-parole du gouvernement a indiqué que certains seraient autorisés « au cas par cas, et sur la base d’un protocole strict » à rentrer chez elles dès demain, sous certaines conditions très strictes donc. 
Il faudra s’assurer que ces personnes seront maintenues en confinement total à domicile, sans contact avec d’autres personnes, et bien sûr qu’elles ne présentent aucun symptôme.
 

56 milliards CFP demandés à l’Etat

Le gouvernement indique que différentes institutions calédoniennes ont envoyé ce matin un courrier au Premier ministre afin de lui demander d’appliquer localement le plan de solidarité nationale. « Cette solidarité nationale nous est acquise » a rappelé Christopher Gygès, « c’est ce qu’a rappelé régulièrement le Haut-commissaire ». L’aide demandée se monte à 56 milliards de francs CFP.
Il s’agit de soutenir les emplois et les entreprises calédoniennes dans ces temps difficiles.
 

Les mesures pour l’économie

Des mesures seront détaillées dans les prochains jours, mais Christopher Gygès a déjà dévoilé quelques pistes. Ainsi, il est question d’adapter le droit du travail calédonien. Pour permettre notamment « la mise en place d’un dispositif de chômage partiel sur la base d’une prise en charge sur deux mois, avec le même niveau qu’en Métropole, de revenir à un peu plus de 80 % du dernier salaire net, sur la base de 4,5 SMG ».
Parmi les autres mesures principales, « le report des cotisations sociales sur trois mois, le report des échéances fiscales directes, un dispositif de fonds de solidarité pour accompagner les TPE-PME et un fond d’aide dédié à la gestion de crise pour la Nouvelle-Calédonie, sur les différents coûts liés à cette crise ». 
« Un focus particulier sera fait naturellement sur les compagnies aériennes locales qui sont aujourd’hui totalement à l’arrêt et qu’il faut maintenir » a également annoncé le gouvernement. 
Le gouvernement travaillera en collaboration avec les provinces en ce qui concerne les aides directes aux entreprises et aux travailleurs indépendants qui seront touchés par la crise. 

Les approvisionnements en cours

Christopher Gygès a rappelé une nouvelle fois qu’il n’y aurait pas de pénurie, les approvisionnements sont en cours. 
« Le gouvernement a réuni tous les professionnels de la filière du transport maritime, aucune difficulté majeure n’est identifiée pour assurer la continuité du service. Toutes les entreprises ont un fonctionnement normal  ». 
Et d’indiquer que des navires viennent de quitter la Métropole, avec deux mois de stock à leur bord.

Pas de pénurie de billets

Inutile de vous ruer sur les distributeurs automatiques, il n’y aura pas non plus de pénurie de billets de banque. L’IEOM garantit l’alimentation de ces distributeurs.

Un site internet dédié 

Pour mieux communiquer sur le coronavirus, le gouvernement annonce la mise en place dès ce lundi soir d’un site internet dédié : www.covid19.nc avec toutes les informations pratiques et les points de situation.

Le reportage de Bernard Lassauce 

Retrouvez le point de presse du porte-parole du gouvernement