Le détail des foyers sans électricité mardi soir

Photo EEC COOK (11 avril 2017)
© NC1ère / Thierry Rigoureau | Photo d'archives, une équipe d'EEC intervenant pendant le cyclone Cook à Yahoué.

Selon les estimations d'EEC et d'Enercal, environ 8 500 de leurs clients resteront privés d'électricité jusqu'à ce mercredi 12 avril, suite au passage du cyclone Cook. Le détail des communes et des quartiers qui passeront la nuit sans courant.

Françoise Tromeur
Publié le , mis à jour le

Mise à jour bilan de 20 heures

Il y a du courant, chez vous ? Enercal a décompté 5327 clients encore sans électricité à 20 heures ce mardi.

Tout Kouaoua et Sarraméa

Les dégats engendrés sur son réseau par le passage du cyclone Cook privaient alors de courant l'ensemble des foyers abonnés à Kouaoua et Sarraméa.

Mais aussi des foyers de Boulouparis (1100), Thio (719), Canala (601), Païta (506), La Foa (460). Ainsi qu'à Poindimié, Houaïlou, Ponérihouen, Poya, Dumbéa nord, Moindou, Touho, Farino, Hienghène.

Trois fois moins que lundi soir

La situation va heureusement en s'améliorant. Lundi à 20 heures, ce sont 20 000 clients d'Enercal qui étaient dans le noir, ou en tout cas éclairés à la bougie, le feu ou la lampe torche. Presque quatre fois plus. 

Les interventions, précise Enercal (dont le numéro de permanence est le 25 06 66), se font des tensions les plus fortes vers les plus faibles. Le retour de l'alimentation des clients a lieu dans la foulée. 

Mont-Dore :1828 familles touchées

Par ailleurs, selon le bilan dressé  à 18 heures par EEC (46 36 36), 3218 de ses clients étaient susceptibles de ne pas être raccordés avant demain, mercredi 12 avril. Cette coupure persistante concernerait 1828 foyers mondoriens dans les quartiers suivants, en allant du nord au sud : le barrage de Yahoué, les Hauts de Robinson, la dérivation de Thabor et la tribu de Saint-Louis, le lotissement juste après la ferme de La Coulée, le lotissement Les Santals, le Vallon-Dore, le lotissement Mary et la Lembi-Mouirange.

Un bon millier à Bourail

Sur Bourail, ce sont 992 foyers qui alalient sans doute devoir patienter, à Nandaï, au col des Roussettes, au Cap, à Pouéo, Téné, Nessadiou, Boregaho, Bouirou, Pothé, Ny, Azareu, le lotissement FSH, la vallée Colomina et le trou aux Perruches. 

A Dumbéa, les 398 clients privés de jus vivaient entre le haut du col de Tonghoué et l'auberge des Koghis. 

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.

Je participe à l'enquête

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.

Je participe à l'enquête