La Croix-Rouge en quête jusqu'au 26 mai

Quête de la Croix-Rouge, jeune bénévole, 19 mai 2019
© Coralie Cochin/NCla1ere

La Croix-Rouge française a lancé ce week-end ses journées nationales de solidarité. En Nouvelle-Calédonie, les bénévoles seront mobilisés jusqu’au 26 mai pour collecter des fonds, notamment destinés à des projets autour du développement durable. 

Coralie Cochin, Loreleï Aubry, Claude Lindor et F.T. Publié le , mis à jour le

Depuis samedi et jusqu'à dimanche prochain, les bénévoles de la Croix-Rouge sont sur le pied de guerre pour la traditionnelle quête annuelle de l'association. Afin de faciliter les dons, celle-ci a misé sur de jeunes recrues souriantes et enthousiastes. A l’image de Clara Leroy, lycéenne de quinze ans rencontrée à la sortie d’un supermarché. 
Ecoutez-la au micro de Coralie Cochin.
 

 

Pour des actions de proximité

L’argent récolté doit servir localement à des actions de proximité, pas forcément à vocation humanitaire, par exemple en faveur du développement durable. «C’est vrai que le développement durable est dans l’air du temps. On se rend compte, à la Croix-Rouge, qu’on a pas mal de choses à faire», relève Bruno Gorget, l’un des 250 bénévoles calédoniens de l'association, qui compte aussi une cinquantaine de salariés.
 
Visuel de la Croix-Rouge pour recruter des jeunes
© Croix-Rouge | Campagne destinée à la jeunesse.
 

Recycler le textile

Il ajoute : «On fait beaucoup de tri, car on reçoit beaucoup de vêtements et auparavant, on jetait énormément de choses, qui n’étaient pas donnables ou recyclables dans les vestiboutiques. Maintenant, on essaie de garder un certain nombre de vêtements et on travaille sur la façon de recycler ce textile.»
 

Les points de collecte

L’opération se poursuit le week-end prochain. La collecte se déroulera en plusieurs points du pays :
- les marchés et plusieurs grandes surfaces de Nouméa;
- les hypers de Dumbéa;
- un supermarché du Mont-Dore;
- différents commerces de Koné et de Pouembout;
- un point de vente de Poindimié. 
L’année dernière, la quête annuelle a permis de récolter en Nouvelle-Calédonie trois millions CFP. 

Le reportage de Loreleï Aubry et Claude Lindor.