Le conservatoire présente sa saison Île de lumière

Mosaïque saison île de lumière 2019 au conservatoire
Les visuels associés aux six spectacles de l'année.

Du tango au traditionnel en passant par le classique et le jazz: la saison île de Lumière 2019 répond à la mission du conservatoire de musique et de danse de Nouvelle-Calédonie: être le creuset de la diversité culturelle. Au programme, six spectacles. 

Caroline Antic-Martin, Martine Nollet et Laura Schintu, avec F.T. Publié le , mis à jour le

17 mai: Noche tango

La nouvelle saison culturelle du conservatoire s’ouvrira au rythme du tango. Le vendredi 17 mai, une soirée unique réunira plusieurs professeurs, l’accordéoniste Chantal Larondo et quatre couples de danseurs, autour du répertoire du grand compositeur argentin Astor Piazzolla. 
 

26 juillet: Adios Nonino

Le rendez-vous suivant reste dans les sonorités latines: un récital classique proposé par Jean-Pierre Cabée. Après dix-sept ans à la tête du conservatoire, le directeur et professeur tire sa révérence en interprétant le répertoire de celui qui fut son maître, Alexandre Lagoya. Mais aussi du compositeur brésilien Heitor Villa-Lobos, de l’Espagnol Francisco Tarrega ou du Paraguyen Augustin Barrios. Avec un détour via le Hongrois Johan Kaspar Metz, par exemple. 


30 août: Trombamania

Après les cordes, les cuivres du prestigieux quintette français de trompettes Trombamania. 
 

21 et 22 septembre: Alice au pays des merveilles

Comme Cendrillon en 2017, le département danse du conservatoire a choisi de mettre en scène un conte, Alice au pays des merveilles. Le centre culturel Tjibaou accueillera les quatre représentations (deux par jour) de ce spectacle ambitieux qui réunira l’ensemble des 170 élèves, et des invités internationaux, dans un décor féérique. 
 

10 et 11 octobre: Joyaux de la musique de chambre

Les amateurs de musique de chambre devraient être comblés par ce concert d’œuvres allant du classique au post-romantisme. Il invoquera des œuvres de Mozart, Schubert, Dvorak, Brahms ou Chostakovitch interprétés par six enseignants du conservatoire.
 

7 et 8 novembre: Passerelle Marguerite Ôvalec

Cette saison Île de lumière sera clôturée par Ôvalec - Passerelle Marguerite en langue caac de Pouébo. Dan cette création polyphonique très originale, les voix de la Manufacture verbale de Nouvelle Aquitaine se mêlent à celles de la chorale Uilu du département musiques traditionnelles et chant polyphonique océanien.

Un sujet de Caroline Antic-Martin et Laura Schintu.
 

De cinq à six

Plusieurs dates complètent ce programme. «Nous avons augmenté le nombre de concerts", souligne Jean-Pierre Cabée. "On est passé de cinq à six spectacles, sur la saison Île de lumière, et on a aussi des concerts d'initiative extérieure. Donc on arrive à une dizaine de productions sur l'année.» 
 

Et les initiatives extérieures

Il faut en effet ajouter les spectacles extérieur au conservatoire:
- les 28, 29 et 30 juin, S’il vous plaît, chante-moi le Petit prince, de la chorale Amadeus; 
- 24 septembre, Malam Budaya Indonesia di Pasifik, une rencontre artistique et culturelle indonésienne et mélanésienne;
- 30 octobre, récital de violon de Yuri Koroda;
- 21 et 22 novembre, dix ans des Cham, les classes à horaires aménagés musique du collège Baudoux et de l’école Amélie-Cosnier.

En pratique

Tous les spectacles ont lieu à 20 heures, sauf indication contraire, dans l’auditorium du conservatoire, situé à Nouméa sur la pointe de l’Artillerie, au 17 avenue des Frères Carcopino. A l’exception d’Alice au pays des merveilles, donné au centre Tjibaou.

L’entrée coûte 2200 F en tarif plein, 1350F en tarif réduit (les spectacles du 24 septembre et des 21-22 novembre sont gratuits).

Renseignements au 24 63 15, par message électronique à contact@cmd.nc ou sur le site www.cmd.nc.