Le conseil politique chargé de Calédonie Ensemble

Conseil politique de Calédonie Ensemble (15 septembre 2017)
© NC 1ère | Le conseil politique de Calédonie Ensemble s'est tenu devant un auditorium plein.

Réuni en conseil politique hier soir à Nouville, Calédonie Ensemble ne manquait pas de sujets à développer. A commencer par la campagne de Gérard Poadja pour la sénatoriale toute proche, mais il a aussi été question du prochain gouvernement toujours en mal de président, et de la liste référendaire.

Jeannette Peteisi et Laura Schintu, avec F.T. Publié le , mis à jour le

A neuf jours de l'élection sénatoriale, Calédonie Ensemble tenait son conseil politique, hier soir, à l’université de Nouville. Au centre des discussions, cette échéance électorale du 24 septembre que le parti aborde avec la plate-forme loyaliste et à travers son candidat Gérard Poadja. Mais il a aussi été question de la situation de Vale NC, du FIP ou du blocage du quinzième gouvernement de la Nouvelle-Calédonie.

Appel à «la raison»

Sur ce dernier point, Philippe Germain, président sortant de l’exécutif et candidat à sa succession, n’envisage aucune entente avec les indépendantistes mais en appelle au groupe Les Républicains Calédoniens: «J'espère que, dans les meilleurs délais, la raison va l'emporter».

 

Conseil d'Etat

La situation du corps électoral a également été évoquée, notamment l’avis qui était très attendu du Conseil d’Etat. Calédonie Ensemble propose que tous les natifs calédoniens résidant sur le Caillou, soient inscrits d’office sur la liste électorale référendaire, quelle que soit leur origine ethnique.


Un sujet également évoqué au journal télévisé de ce samedi 16 septembre.