Les comptes 2016 de la Nouvelle-Calédonie discutés et adoptés

Congrès vote comptes administratifs 2016 (16 août 2017)
© NC 1ère / Sylvie Hmeun | Ce mercredi au Congrès.

Les comptes administratifs 2016 de la Nouvelle-Calédonie ont été approuvés ce mercredi par le Congrès, avec les voix de l’intergroupe Calédonie Ensemble-Rassemblement-MPC et de l’Uni. L’UC-FLNKS et Nationalistes s’est abstenu. Les Républicains calédoniens ont voté contre.

Jeannette Peteisi (F.T.) Publié le , mis à jour le

Le Congrès examinait aujourd’hui le rapport sur les comptes administratifs de la Nouvelle-Calédonie pour l’exercice 2016, qui incluait  pour la première fois trois budgets cumulés : le budget de reversement, celui de répartition et le budget propre au gouvernement. L’an dernier, leur déficit cumulé s’est élevé à 12,9 milliards de francs. A noter que le budget propre à la Nouvelle-Calédonie est redevenu positif grâce à une réduction des dépenses publiques depuis 2014, de neuf milliards de francs. 
 

Les réactions

Le groupe des Républicains Calédoniens a voté contre le texte. L’occasion pour Grégoire Bernut  de dénoncer une politique selon lui socialisante.

 

Phillippe Michel, président de l’intergroupe Calédonie Ensemble-Rassemblement-MPC parle d’un retour à l’équilibre pour affronter la crise. 

 

Le groupe UC-FLNKS et Nationalistes s’est quant à lui abstenu. Pour Neko Hnepeune, le manque de réforme a encouragé le déficit. 

 

De son côté, le groupe UNI a voté pour ces comptes administratifs. Charles Washetine, membre de la formation, parle d’une meilleure visibilité dans la gestion des budgets.

 

Sur la participation de l'Etat

La participation financière de l’Etat n’est pas répertoriée dans ces comptes administratifs. Ce qu’a souligné Gaël Yanno, ce matin (intergroupe): il estime important de l’annoncer face aux échéances de 2018, et pour répondre à ceux qui croient que la Nouvelle-Calédonie peut se suffire à elle-même.