La chapelle de Wanap fait peau neuve

chapelle wanap
© Cédrick Wakahugnème NC 1ERE | La chapelle de Wanap à Koumac sera complètement restaurée par les habitants de la tribu.

La tribu de Wanap à Koumac se mobilise. Sa population s'est donnée pour mission de rénover entièrement la petite chapelle. Cette chapelle est vieille de plus d’un demi-siècle.

Cédrick Wakahugnème (SR) Publié le , mis à jour le

A l’intérieur de l’église, des coups de massues sont donnés pour enlever une partie de la vieille charpente. Et, déjà la nouvelle toiture se pare de ses belles feuilles de toiles. La petite chapelle de la tribu de Wanap fait peau neuve. Tous les habitants se sont mobilisés. « Cette église regroupe tout le monde ici à Wanap », nous confie, Harold Taboen, le Président du Comité de rénovation, « Elle était totalement délabrée. Depuis plus de cinq ans, l’eau passait à travers la toiture », renchérit le jeune paroissien. « Il fallait faire quelque chose », poursuit Rémy Arhou, membre du Comité de rénovation, « l’an dernier, nous avons décidé de nous mobiliser ».
 

chapelle wanap
© Cédrick Wakahugnème NC 1ERE | La petite chapelle protestante de Wanap date de 1961.

Wanap, 120 ans au service de l’évangile
 
Cette petite chapelle protestante date de 1961. Mais la pratique de la religion remonte à 1897 avec l’arrivée de l’évangile par deux Calédoniens : les Pasteurs Uedre et Washetine, originaire de Nengone. « Ils ont été accueillis par les chefs Ayo Huleran et Cingo de Paop et Pagou », raconte Harold Taboen qui relate les écrits d’une plaque commémorative fixée sur un rocher à l’entrée de l’église.  « C’est une page de notre histoire. Ainsi, nous devons reprendre le flambeau », poursuit t-il. Les habitants de la tribu se sont grandement mobilisés pour la rénovation de cette chapelle. Plusieurs activités ont permis de récolter des fonds. Les appels de soutiens auprès des institutions n’ont finalement pas trouvés échos. « Tous les clans se sont mobilisés pour cette rénovation », indique Rémy Arhou, membre du Comité de rénovation de la chapelle de Wanap, « on a fait deux kermesses l'an dernier : une au mois de juin et une autre au mois de novembre ». Après la toiture, les habitants vont s’attaquer aux fenêtres, au plafond, au sol avant de lui donner la dernière touche à coups de pinceaux. Le montant des travaux serait évalué à 6 millions de FCFP. La population prévoit déjà une nouvelle kermesse pour le mois d’avril.