Challenger ATP de Nouméa: une quatrième journée qui promet

Gleb Sakharov, tournoi du TC Receiving, fin 2018
© Ligue calédonienne de tennis / Hervé Guéneau | Gleb Sakharov durant le tournoi exhibition du Receiving.

Cette quatrième journée des Internationaux de tennis de Nouvelle-Calédonie est pleine de promesses. A partir de midi, quatre des six premières têtes de série s’affrontent sur les courts du Ouen Toro pour le second tour. Dont le favori, l’Argentin Delbonis.
 

Martin Charmasson (F.T.) Publié le , mis à jour le

D'après le jeu que l'on a vu depuis lundi, les amateurs de beau tennis devraient être servis, ce jeudi, et l’ambiance ne manquera sans doute pas dans les gradins. En particulier pour les premiers matchs de la mi-journée, notamment celui du métropolitain Gleb Sakharov. Le 238e mondial, qui a participé ces deux dernières années au tournoi exhibition du TC Receiving, jouit d’une belle côte de popularité en Nouvelle-Calédonie. Il est particulièrement encouragé par le public, et a même droit à sa banderole «Team Sakharov» en gradin. 
 

Gleb Sakharov face à Salvatore Caruso

Sur le terrain, il ne déçoit pas. A l’image de son premier tour face à un autre Français, Kenny De Schepper. Sa très bonne qualité de service, et sa capacité à répondre avec intensité à la puissance de son adversaire, en coup droit comme en revers, lui ont permis de s’imposer en deux sets 7-6, 6-4. Et ce, malgré une petite frayeur dans le tie-break de la première manche, où il a mené 6-1 avant d’être égalisé, puis de finalement l’emporter. Aujourd’hui, c’est un autre style de joueur qui l’attend. Un Italien qui lui ressemble : Salvatore Caruso, tête de série n°5, et 158e à l’ATP. Il a notamment remporté le tournoi de Côme, en Italie, l’an dernier.
 

Hugo Nys contre Noah Rubin 

Toujours à partir de midi, à suivre la confrontation entre le métropolitain Hugo Nys (Wild Card) et l’Américain Rubin. Un Noah Rubin très endurant, présent sur toutes les balles face au Suisse Huesler au premier tour, et qui impressionne par son mental. Il a remporté tous les points qui ont suivi ses contestations arbitrales. Et il n’a pas craqué hier pour conclure un match déjà quasiment bouclé la veille, avant l’interruption provoquée par la pluie. Le tenant du titre, assurément, est en jambes. En face de lui, Nys, qui avait sorti l’Italien Marcora (290e) 6-4, 6-4 au premier tour, arrive en confiance également.
 

Impressionnant Delbonis 

Après ces deux rencontres, il faudra attentivement regarder l’Argentin Federico Delbonis, 80e mondial contre le tricolore Elliot Benchetrit. Mais aussi l’Allemand Dustin Brown face à un autre français, Grégoire Barrère, tête de série n°6, et 163e mondial. Delbonis s'avère le joueur le mieux classé des Internationaux de Nouvelle-Calédonie. Son physique est impressionnant : 1m93 pour 90 kilos. Il a connu trois finales en 2018, dont un titre, et s’est offert quelques beaux succès face à des rivaux du Top 50 de l’ATP (l’Allemand Zverev, 54e mondial, à Madrid, et l’Espagnol Albert Ramos, 40e, à Estoril).
 

Maxime Chazal à suivre en double

Enfin, à suivre en milieu ou fin d’après-midi, les quarts de finale de double. Et notamment la paire française Chazal-Sakharov contre les Américains Kwiatkowski et Rubin. Maxime Chazal, seul Calédonien dans ce Challenger. Eliminé en simple, il tentera de poursuivre l’aventure.